Un « cru » exceptionnel pour l’épargne réglementée en 2020



Jeudi 9 Septembre 2021
Anton Kunin

On le dit souvent : en 2020, les Français ont énormément épargné. Les livrets bancaires réglementés en ont été les principaux gagnants, au point que les sommes déposées sur ceux-ci représentent désormais 14% du patrimoine des ménages, nous apprend la Banque de France dans son dernier rapport annuel sur l’épargne réglementée.


Les comptes à vue concentrent toujours près de la moitié de l’épargne réglementée des Français

Les livrets bancaires, réputés pour être liquides, attirent les épargnants. Et ce, d’autant plus depuis le début de la crise sanitaire. En 2020, les Français ont dirigé 80% de leurs flux d’épargne vers ces supports, contre 68% en 2019 et 67% en 2018. « La prédilection des ménages pour ces placements était donc préexistante mais la crise pandémique l’a nettement accentuée », fait remarquer la Banque de France dans son dernier rapport annuel sur l’épargne réglementée. Dans le détail, en 2020 les Français ont fléché 47% de leur épargne vers le numéraire et les dépôts à vue, 20% vers l’épargne réglementée et 12% vers les autres dépôts bancaires rémunérés. À fin 2020, l’épargne réglementée représentait 14% du patrimoine financier des ménages, soit 814 milliards d’euros sur un total de 5.665 milliards d’euros.

Au cours de l’année 2020, les Français ont déposé 205 milliards d’euros nets (c’est-à-dire le total des dépôts moins les retraits) sur les supports d’épargne réglementée, à ce titre les flux nets sont à un plus haut historique. À titre de comparaison, le flux annuel moyen des dix années précédentes a été de 94 milliards d’euros, soit une hausse de 119%.

En 2020, le rendement réel du Livret A est enfin sorti du territoire négatif

Le pic des dépôts a été enregistré au deuxième trimestre 2021 (80 milliards d’euros), mais les versements nets sont restés conséquents au deuxième trimestre 2021 (44 milliards d’euros) et au troisième trimestre 2021 (37 milliards d’euros).

En 2020, la rémunération moyenne des produits d’épargne réglementée (tous produits confondus et en moyenne sur l’année) s’est inscrite à 1,45%, contre une inflation qui s’est établie à 0,5%. Hors PEL, le rendement nominal moyen des livrets ressort à 0,78%. Le rendement réel du livret A, qui a été légèrement négatif entre 2017 et 2019, est revenu à 0% en 2020, c’est-à-dire que sa rémunération a compensé l’effet de l’inflation, fait remarquer la Banque de France.








Labels alimentaires : l’UFC-Que Choisir dénonce la faiblesse des exigences

30/09/2021

Hébergement-restauration : les effectifs ont fondu de 237.000 personnes durant la crise sanitaire

30/09/2021

Frais bancaires : l’écart entre les établissements se creuse toujours plus

23/09/2021

EDF pourrait reprendre l'activité nucléaire de GE à Belfort

23/09/2021

« Dernière crise avant l’Apocalypse », ou pourquoi notre système actuel n’est plus viable

16/09/2021

Un « cru » exceptionnel pour l’épargne réglementée en 2020

09/09/2021

France : 13% des PME risquent le dépôt de bilan d’ici 2024

02/09/2021

14 ans plus tard, Bernard Arnault sort du capital de Carrefour

02/09/2021