Le patron de Google prend le contrôle d'Alphabet



Mercredi 4 Décembre 2019
Olivier Sancerre

Le patron de Google, Sundar Pichai, devient aussi CEO d'Alphabet, la structure qui englobe le moteur de recherche et toutes ses filiales. Les deux co-fondateurs de Google prennent du champ.


Les co-fondateurs de Google s'effacent

Larry Page, le patron d'Alphabet, laisse sa place à Sundar Pichai, jusqu'à présent CEO de Google. Larry Page et Sergey Brin, qui ont créé Google en 1998, restent attachés au groupe en tant qu'actionnaires et membres du conseil d'administration. Mais ils abandonnent la gestion d'Alphabet au quotidien : cette tâche revient désormais à celui qui gère Google depuis 2015, avec un certain talent puisque l'entreprise se porte financièrement très bien.

En 2015, Google décidait de créer une nouvelle structure, Alphabet, qui chapeaute l'activité du moteur de recherche et de ses filiales : Wayne (automobile autonome), Verily (sciences de la vie), Calico (biotechnologies), X (recherche et développement)… Ces divisions sont désormais autonomes, certaines disposant même de leur propre conseil d'administration et actionnaires extérieurs à Google.

Enquêtes pour abus de position dominante

C'est la raison pour laquelle Larry Page et Sergey Brin ont décidé de prendre du champ, en laissant les rênes d'Alphabet à celui qui a renforcé les positions de Google. Mais Sundar Pichai, qui doit « apporter de l'humilité et une grande passion pour la technologie à nos utilisateurs, à nos partenaires et à nos employés au quotidien », n'est pas au bout de ses peines.

En 21 ans d'existence, Google est devenu le passage obligé de millions d'internautes dans le monde. Le lancement du système d'exploitation Android en 2008 a permis au moteur de recherche de s'imposer comme plateforme mobile. Mais l'entreprise fait aussi face à des enquêtes des régulateurs européen et américain sur ses pratiques commerciales qui ont pu amener des abus de position dominante. De plus, la gestion des données personnelles ainsi que les questions d'optimisation fiscale continuent d'assombrir l'avenir de la société.



Tags : google





Crédit immobilier : nouvelle hausse des taux d’usure début 2021

31/12/2020

La fusion entre Tiffany et LVMH validée par les actionnaires

31/12/2020

Théâtres et cinémas : le Conseil d’État valide le maintien de la fermeture

24/12/2020

Livret A : nouvelle collecte nette positive en novembre

23/12/2020

Crédits à la consommation : les établissements prêteurs dans le collimateur de l'UFC-Que Choisir

17/12/2020

Économie : la Banque de France esquisse des perspectives moroses

17/12/2020

Le chômage partiel est prolongé jusqu'à fin janvier, et peut-être au-delà

10/12/2020

Uber se sépare de ses activités dans les voitures autonomes

09/12/2020