Hébergement-restauration : les effectifs ont fondu de 237.000 personnes durant la crise sanitaire



Jeudi 30 Septembre 2021
Olivier Sancerre

Le secteur de l'hébergement-restauration a particulièrement souffert durant la crise sanitaire. Alors que l'activité et l'emploi connaissent un fort rebond suite à la levée des restrictions sanitaires, la Dares a fait le point sur les effectifs.


Saignée des effectifs

Entre février 2020 et février 2021, soit au plus fort de la crise sanitaire, les effectifs dans le secteur de l'hébergement-restauration ont fondu de 237.000 personnes. Alors que les entreprises comptaient 1.309.000 salariés, la Dares n'en comptabilisait plus que 1.072.000 à la fin de la période. Le service statistiques du ministère du Travail relève aussi que seuls 213.000 nouveaux salariés ont rejoint le secteur, alors qu'habituellement un tiers des effectifs est renouvelé chaque année, soit 420.000 personnes.

Renouvellement moins élevé, et aussi davantage de départs : 71.000 de plus, dont 50.000 sortis de l'emploi privé et 21.000 partis vers d'autres activités. Dans le même temps, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A et recherchant un métier dans l’hôtellerie-restauration augmente de 51.000 : « l’essentiel de la hausse des sorties se retrouve dans la hausse des inscriptions à Pôle emploi », souligne la Dares.

Recours massif à l'activité partielle

En février 2021, 67% des effectifs de l'hébergement-restauration, soit 722.000 salariés, étaient placés en activité partielle. Le redémarrage de l'économie et la réouverture des établissements provoquent désormais une surchauffe dans les recrutements. 3 salariés sur 10 travaillent dans des entreprises signalent ainsi un manque de personnel. 1 salarié sur 10 dans ces mêmes entreprises entreprises attribuent cette situation au départ non anticipé de salariés placés en activité partielle.

La Dares observe que l'emploi dans le secteur s'est fortement redressé au deuxième trimestre, avec 118.300 emplois supplémentaires entre mars et juin. Le nombre de demandeurs d’emploi dans les métiers de l’hôtellerie-restauration s’établit en juillet 3 % en deçà de son niveau d’avant crise. 46.000 salariés étaient potentiellement indisponibles au moment de la réouverture des hôtels et restaurants : le secteur a besoin de recruter les 200.000 salariés qui rejoignent généralement le secteur, mais qui n'ont pas pu le faire en raison de la crise sanitaire.



Tags : restauration

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 29 Septembre 2022 - 08:35 Les taux d’usure remonteront au 1er octobre 2022






Les arrêts maladie se sont multipliés en 2021

08/09/2022

Medef : moins d'indemnisation chômage quand le marché de l'emploi se porte bien

01/09/2022

Escroqueries sur France Connect : l’authentification via le compte Ameli suspendue

01/09/2022

Les sociétés cotées ont versé des dividendes record au deuxième trimestre 2022

25/08/2022

Amazon : nouvelle hausse des commissions pour les vendeurs

18/08/2022

Les non-remboursements de crédits en forte hausse

11/08/2022

Loi de finances rectificative pour 2022 : un accord trouvé entre députés et sénateurs

04/08/2022

Les ruptures conventionnelles très en vogue dans les entreprises en 2021

04/08/2022