Après le sucre, les députés pourraient taxer le sel



Mercredi 29 Août 2018
Marie-Eve JAMIN

Sur le même principe que la "taxe soda", des députés souhaitent instaurer une taxe sur le sel qui sera présentée fin septembre dans le rapport de la Commission d'enquête sur l'alimentation industrielle, selon Le Figaro du mardi 28 août.


Une nouvelle taxe contre les aliments trop salés

Après la taxe soda qui obligent les industriels à diminuer le taux de sucre dans leurs boissons, une autre taxe pourrait voir le jour et elle concernerait le sel. En effet, dans un rapport, qu'a pu consulter le quotidien Le Figaro, la commission d'enquête parlementaire sur l'alimentation industrielle propose de mettre en place une taxe sur les aliments les plus salés. Ce texte, attendu fin septembre, a pour but de pousser les fabricants à réduire le taux de sel dans leurs produits, dont la surconsommation est à l'origine de maladies graves.

Pour rappel, en France la consommation quotidienne est estimée à 12 grammes. Or l'Organisation mondiale de la santé recommande 5 grammes par jour par personne. Cette surconsommation inquiète puisque selon l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail), cet excès de sel est aujourd'hui reconnu comme un des facteurs de risque d'hypertension artérielle et de maladies cardio-vasculaires, ainsi que d'autres maladies, dont le cancer de l'estomac notamment.

Une surconsommation de sel en France

La commission d'enquête parlementaire sur l'alimentation industrielle, composée d'une vingtaine de députés et présidée par Loïc Prud'homme (LFI) proposera dans son rapport en septembre de taxer les produits trop salés dans l'optique d'inciter les fabricants industriels à diminuer leurs taux salins. En effet, la majorité du sel absorbé par les consommateurs provient des produits transformés tels les pains artisanaux ou plats préparés.

Depuis 2013 et l'instauration de la taxe soda, les industriels travaillent à réduire entre 15 et 30% la teneur en sel et en sucre de leurs produits. Les députés souhaiteraient donc s'en inspirer. Reste à savoir si cette taxe contre les aliments trop salés sera aussi proportionnelle à la teneur en sel. Réponse fin septembre lorsqu'elle sera dévoilée.
 




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 22 Octobre 2020 - 14:20 Gap va fermer ses magasins en Europe

Jeudi 10 Septembre 2020 - 10:33 Auchan va supprimer 1.475 postes






Un nouveau fonds d'épargne pour investir dans les entreprises

01/10/2020

Le permis de louer débarque à Perpignan

24/09/2020

E. Leclerc conforte sa position de numéro 1 de la grande distribution

24/09/2020

Airbus, vers de nouvelles suppressions d'emplois ?

17/09/2020

La fraude aux prestations sociales reste un sujet brûlant

10/09/2020

Seuls 8% des Français sont « multi-bancarisés »

03/09/2020

Chute importante de la fréquentation dans les musées parisiens

03/09/2020

Jouets contrefaits : les volumes des saisies ne diminuent pas

27/08/2020