Une année record pour les dividendes, les actionnaires ravis



Jeudi 14 Mars 2024
Aurélien Delacroix

Dans un contexte de performances boursières exceptionnelles, les entreprises du monde entier ont versé des dividendes records en 2023, une tendance qui semble se poursuivre en 2024. Parmi les principaux acteurs, Saudi Aramco et les géants de la tech, Microsoft et Apple, se distinguent par des versements astronomiques, reflétant la robustesse financière et la générosité envers les actionnaires.


Un nouvel âge d'or pour les dividendes

L'année 2023 a marqué un tournant dans la rétribution des actionnaires à l'échelle planétaire. Avec des dividendes atteignant le montant record de 1.660 milliards de dollars, les entreprises ont signé une année de générosité sans précédent. Cette tendance haussière n'est pas près de s'infléchir, puisque les projections de 2024 tablent sur une somme encore plus colossale de 1.720 milliards de dollars en dividendes. 

Saudi Aramco, le géant pétrolier saoudien, s'est particulièrement distinguée par le versement de près de 100 milliards de dollars en dividendes l'an dernier, une somme inégalée pour une société cotée, avec des perspectives de croissance fulgurantes pour l'année à venir.

L'Europe aux petits soins pour les actionnaires

Sur le Vieux Continent, l'année 2023 a également été synonyme de records. Les entreprises françaises ont brillé par leur générosité, distribuant 63,2 milliards d'euros à leurs actionnaires et s'affirmant comme les premières contributrices en Europe. L'Europe, hors Royaume-Uni, a vu ses dividendes bondir de plus de 17 %, totalisant plus de 300 milliards de dollars. Cette croissance substantielle a été en partie freinée par un recul notable au Royaume-Uni, dû à l'impact négatif du secteur minier sur les versements de dividendes.

Dans ce paysage financier prospère, certains secteurs se sont particulièrement distingués. Le secteur bancaire, porté par la hausse des taux, a été un moteur majeur de la croissance des dividendes mondiaux, avec notamment HSBC qui a augmenté ses dividendes de plus de 5 milliards de dollars. L'industrie automobile a également connu une année faste, avec une augmentation de près de 25 % de ses dividendes.

Au rang des entreprises, Microsoft et Apple ont mené la danse avec des versements de 20 et 15 milliards de dollars respectivement. Bien que ces montants paraissent gigantesques, ils représentent des rendements relativement modestes au regard de leur capitalisation boursière pharaonique.








Services à la personne : la Cour des comptes prône une rationalisation des aides

28/03/2024

Catastrophes naturelles : le lourd bilan 2023 pour les assureurs

28/03/2024

Altice (SFR) dans la tourmente : entre perte d'abonnés et stratégie de désendettement

21/03/2024

La lutte contre la fraude fiscale et sociale rapporte à l’État

21/03/2024

Travail dissimulé : 1,2 milliard d'euros de cotisations éludé en 2023

14/03/2024

Bercy vise 20 milliards d'économies supplémentaires pour 2025

07/03/2024

Nokia taille de nouveau dans ses effectifs en France

07/03/2024

Tarifs bancaires : une augmentation modérée en 2024

29/02/2024
Facebook
Twitter