Publicité : en 2016 plus d’investissements sur Internet que sur la télévision



Jeudi 26 Janvier 2017
Paolo Garoscio

La télévision a depuis des décennies été le centre des investissements en publicité des marques. Mais les temps ont changé et la révolution 2.0 marquée par une généralisation d’Internet a fait changer les habitudes des consommateurs et les marques ont suivi. 2016 est une année charnière : en France les dépenses en publicité sur Internet ont dépassé celles sur la télévision.


cc/pixabay
cc/pixabay
Selon l’Observatoire de l’e-pub pour l’année 2016 du cabinet PriceWaterCoopers (PwC), publié le 26 janvier 2017, la publicité sur Internet a continué de croître en France. Elle a atteint, sur l’ensemble de l’année, une somme de 3,453 milliards d’euros, en hausse de 7 % sur un an. Une somme qui lui permet désormais d’être le premier secteur d’investissement en publicité des marques dans l’Hexagone.

Avec 29,6 % des parts de marché, contre 28,1 % pour la publicité sur la télévision, la publicité sur Internet est devenue donc incontournable. Une possibilité offerte notamment par les prix moins chers et les investissements moins élevés qui ouvrent la porte à la publicité même pour les petites entreprises pour lesquelles acheter des spots à la télévision devient impossible. Pour quelques centaines d’euros, au contraire, il est possible de créer une véritable campagne de publicité sur les réseaux sociaux. 

Facebook et Google, qui dominent la publicité Internet partout dans le monde, sont les premiers bénéficiaires de cette nouvelle tendance selon l’étude de l’observatoire e-pub. Les publicités liées aux résultats des recherches Internet, dominées par Google, et celles liées aux pages des réseaux sociaux, dominées par Facebook, représentent 68 % de l’investissement total en publicités sur Internet réalisé en France.

Selon l’observatoire, ce sont surtout les réseaux sociaux qui tirent vers le haut l’investissement des marques avec une hausse, entre 2015 et 2016, de 351 % des achats de publicités.








Labels alimentaires : l’UFC-Que Choisir dénonce la faiblesse des exigences

30/09/2021

Hébergement-restauration : les effectifs ont fondu de 237.000 personnes durant la crise sanitaire

30/09/2021

Frais bancaires : l’écart entre les établissements se creuse toujours plus

23/09/2021

EDF pourrait reprendre l'activité nucléaire de GE à Belfort

23/09/2021

« Dernière crise avant l’Apocalypse », ou pourquoi notre système actuel n’est plus viable

16/09/2021

Un « cru » exceptionnel pour l’épargne réglementée en 2020

09/09/2021

France : 13% des PME risquent le dépôt de bilan d’ici 2024

02/09/2021

14 ans plus tard, Bernard Arnault sort du capital de Carrefour

02/09/2021