Pour plus de 27 milliards de dollars, Salesforce met la main sur Slack



Jeudi 3 Décembre 2020
Olivier Sancerre

Salesforce, spécialiste de la relation client, veut concurrencer Microsoft sur le terrain des outils de communication et de collaboration dans l'entreprise. Le groupe a mis la main sur la messagerie instantanée Slack.


Slack : une acquisition de grande ampleur

L'annonce a fait grand bruit dans la Silicon Valley et dans le secteur des technologies en général. Salesforce, spécialiste des solutions de relation client, met la main sur la messagerie Slack pour 27,7 milliards de dollars en numéraire et en actions. Deux entreprises faites l'une pour l'autre, selon le mot de Marc Benioff, cofondateur et PDG de Salesforce. « Ensemble, nous allons façonner le futur des logiciels d'entreprises et transformer la façon de travailler dans le monde du tout numérique et du travail depuis n'importe où », poursuit-il en ayant à l'œil la concurrence de plus en plus féroce de Microsoft.

La crise sanitaire a poussé de nombreux salariés à travailler à domicile. Pour être aussi productifs qu'en présentiel, les télétravailleurs ont besoin d'outils collaboratifs et de communication. Microsoft a lourdement investi ces dernières années dans Office 365, le nuage Azure, et la messagerie Teams : des solutions qui sont de plus en plus populaires et qui placent Salesforce en porte-à-faux. L'an dernier, le groupe de Marc Benioff avait déjà signé un gros chèque de 15,7 milliards de dollars pour acheter Tableau Software, spécialiste du traitement du « big data », un autre pan stratégique dans le secteur des nouvelles technologies.

Concurrence féroce de Microsoft

Slack est rapidement devenu une messagerie très prisée dans les entreprises. Elle compte 130.000 clients payants et des millions d'utilisateurs gratuits qu'il ne reste plus qu'à convertir à la formule payante. Slack a aussi développé des outils collaboratifs. Une solution complète qui n'a pu que séduire Marc Benioff. Au deuxième trimestre, Slack a affiché un chiffre d'affaires de 216 millions de dollars (+49% d'une année sur l'autre) avec des pertes de 68 millions.

Salesforce a désormais toutes les cartes en main pour déployer une véritable plateforme collaborative permettant aux salariés de communiquer entre eux et aussi de travailler sur des documents en collaboration. Mais malgré les atouts de Slack, ce développement s'annonce tout de même long et ardu. Le groupe devra continuer à investir pour parvenir à ses fins.



Tags : salesforce





Crédit immobilier : nouvelle hausse des taux d’usure début 2021

31/12/2020

La fusion entre Tiffany et LVMH validée par les actionnaires

31/12/2020

Théâtres et cinémas : le Conseil d’État valide le maintien de la fermeture

24/12/2020

Livret A : nouvelle collecte nette positive en novembre

23/12/2020

Crédits à la consommation : les établissements prêteurs dans le collimateur de l'UFC-Que Choisir

17/12/2020

Économie : la Banque de France esquisse des perspectives moroses

17/12/2020

Le chômage partiel est prolongé jusqu'à fin janvier, et peut-être au-delà

10/12/2020

Uber se sépare de ses activités dans les voitures autonomes

09/12/2020