Les mesures des banques suite au mouvement des « gilets jaunes »



Mercredi 12 Décembre 2018

En pleine crise des « gilets jaunes », les patrons des banques françaises étaient réunis à l’Élysée ce mardi 11 décembre. Plusieurs mesures vont être mises en place pour aider les plus fragiles.


Le mouvement des « gilets jaunes » a poussé la présidence de la République et les banques à mettre en place deux mesures de soutien des personnes en difficulté. Premier dispositif : le gel des frais bancaires qui auraient dû connaître une augmentation l’année prochaine. De ce côté, il n’y aura donc aucune hausse. L’autre mesure est le plafonnement des frais d’incidents bancaires à hauteur de 25 euros par mois. En septembre, les banques s’étaient engagées à ne pas  plafonner ces frais au-delà de 20 euros par mois (ou 200 euros par an) pour les clients bénéficiant de l’offre destinée aux plus fragiles. Cette fois, l’engagement va au-delà puisqu’il concerne 3,6 millions de personnes.

Toutefois, la Fédération bancaire française a précisé que le niveau du plafonnement sera fixé librement par chaque établissement en fonction de ses coûts. Par ailleurs, si le plafonnement des frais d’incident bancaire est « pérenne », selon un conseiller de l’Élysée, le gel des frais bancaires ne concerne que l’année 2019, indique-t-il à l’AFP. Quoi qu’il en soit, la Banque de France estime que ces deux mesures représentent un gain de pouvoir d’achat de 500 à 600 millions d’euros pour les Français. 

Emmanuel Macron a également invité les banques à soutenir et à accompagner les commerçants, les artisans et les petites entreprises à faire face aux difficultés liées au mouvement des « gilets jaunes » : les blocages et les manifestations ont fortement perturbé l’activité et l’économie ces dernières semaines, et ce sont les petites structures qui en ont le plus souffert. Certaines sont même économiquement en péril, d’où l’appel du chef de l’État.








Réforme des retraites : un bonus-malus pour inciter à travailler plus longtemps ?

10/06/2019

Fusion Fiat-Renault avortée : le gouvernement français est-il responsable ?

10/06/2019

Crédit immobilier : des taux d’intérêt historiquement bas

05/06/2019

Budget courses : 58% des Français sont à 10 euros près

03/06/2019

France : 13% des décès sont attribuables au tabagisme

28/05/2019

3 salariés sur 5 estiment faire régulièrement des heures non rémunérées

28/05/2019

Renault et Fiat Chrysler : la fusion sur les chapeaux de roue

28/05/2019

Les Français épargnent de nouveau et beaucoup

27/05/2019