Les cadres craignent eux aussi pour leur emploi



Jeudi 4 Février 2021
Olivier Sancerre

Les cadres ne sont pas plus protégés par les conséquences de la crise sanitaire que les simples employés. Une étude de l'Apec montre les craintes que font peser l'épidémie sur l'emploi des cadres.


Cadres : peur de la menace du licenciement

Près d'un quart des cadres se sentent « menacés » par le risque de licenciement, selon une étude de l'Apec, l'Association pour l'emploi des cadres. Un chiffre en progression : ils étaient 19 % à le craindre au mois de septembre. Chez les cadres de moins de 35 ans, les menaces qui pèsent sur l'économie et sur leur emploi font bondir cette crainte : ils étaient 28 % à se dire menacés de perdre leur poste en fin d'année dernière, contre 16 % seulement en septembre. 

23 % des cadres interrogés travaillent au sein d'entreprises ayant licencié un ou des salariés, ou annoncé de futurs licenciements en raison de la crise épidémique. C'est notamment fréquent dans les secteurs industriels. Dans ce contexte, il est naturel de craindre de perdre son emploi même en tant que cadre. Auprès des cadres au chômage, 76 % sont inquiets d'une situation où ils ne pourraient pas retrouver de travail rapidement : bien sûr, les confinements successifs et les incertitudes sur l'évolution de la pandémie sont les raisons principales de ces craintes.

Des offres d'emploi en forte baisse

La crise pèse également sur la mobilité des cadres. 57 % d'entre eux estiment désormais qu'il est risqué de changer d'entreprise, une inquiétude alimentée par le risque de perdre son poste et aux conséquences d'une perte d'emploi dans le climat actuel. Mieux vaut en effet ne pas tenter le diable, la situation économique devrait se compliquer avec des défaillances d'entreprises qui devraient être bien plus nombreuses en 2021.

L'Association indique que le volume d'offres d'emploi a reculé de 29 % l'an dernier, en particulier dans les secteurs de l'automobile et de l'aéronautique (-50 %), moins dans celui de la pharmacie (-17 %). Et malgré tout, les entreprises ont continué d'embaucher même au plus fort de la crise. 10 % d'entre elles ont recruté au moins un cadre durant le quatrième trimestre, relève l'Apec. Malgré tout, 4 entreprises sur 10 qui avaient l'intention de recruter un cadre en 2020 ont annulé le projet ou l'ont repoussé pour 2021.



Tags : cadres





Formation professionnelle : le « parcours autonome d’achat » a fait chuter la durée des formations

28/10/2021

Forte baisse du chômage au troisième trimestre

27/10/2021

La détresse psychologique des salariés diminue légèrement mais reste élevée

21/10/2021

Réformes fiscales du quinquennat Macron : moins d’exilés fiscaux et plus de dividendes

14/10/2021

Le Prêt à taux zéro maintenu jusqu’à fin 2023

07/10/2021

Certains métiers vont profiter d'une hausse de salaire de plus de 80% en 2022 !

07/10/2021

Labels alimentaires : l’UFC-Que Choisir dénonce la faiblesse des exigences

30/09/2021

Hébergement-restauration : les effectifs ont fondu de 237.000 personnes durant la crise sanitaire

30/09/2021