La semaine de l'Eco du mardi 2 janvier 2018



Jeudi 4 Janvier 2018
Paolo Garoscio

Tour d'horizon des principaux événements économiques de la semaine du 2 janvier 2018.


Mardi 2 janvier 2018 : Carburants : l'année 2018 commence avec une forte hausse

Les automobilistes vont avoir une mauvaise surprise en se rendant à la pompe pour la première fois en 2018, si ce n’a pas déjà été fait le 1er janvier : le pris du plein devrait flamber. Pour une fois, la responsable n’est pas la Bourse mais le gouvernement : ce sont les taxes sur les carburants qui augmentent fortement.
 

Mercredi 3 janvier 2018 : Netflix rachetée par Apple ? Pas impossible

La réforme des impôts votée par l’administration Trump et qui a été grandement célébrée par les entreprises risque de créer des remous : elle va permettre aux géants de rapatrier d’énormes sommes d’argent, les sommes qu’ils ont déposées et stockées off-shore. Apple, notamment, pourrait récupérer des centaines de milliards de dollars… et il faudra bien qu’elle en fasse quelque chose.
 

Avec un SMIC, à Paris, vous achetez 10 mètres carrés

L’année 2017 a été une année propice aux achats immobiliers si bien que les prix sont remontés après avoir chuté à la suite de la crise de 2008. La situation se stabilise mais le résultat est simple : acheter un appartement n’est pas donné à tout le monde. Le courtier en crédits VousFinancer a calculé la taille de l’appartement à laquelle peuvent prétendre les salariés au SMIC et… ce n’est pas fameux.
 

Jeudi 4 janvier 2018 : Téléphonie : vers une hausse des prix en France ?

Forfaits à 5 euros, 10 euros, promotions, ventes-privées… les opérateurs français sont devenus les rois du téléphone pas cher. Une situation qui dure depuis 2012 lorsque Free Mobile est arrivée sur le marché et qui a causé une chute des prix de la téléphonie mobile et fixe. Au point qu’en France les forfaits sont les moins chers du monde.
 

4 janvier 2018 : les grands patrons ont déjà gagné votre salaire annuel

Le 4 janvier 2018 c’est le « Fat Cat Thursday », qui peut se traduire de l’anglais comme « le jeudi des gros bonnets » ou, littéralement, « le jeudi des gros chats ». C’est le nom qu’est donné à la journée où les grands patrons auront déjà gagné l’équivalent du salaire moyen annuel de leurs employés. Car oui, il ne leur suffit que de 4 jours.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 22 Mars 2018 - 13:35 La semaine de l'Eco du lundi 19 mars 2018

Jeudi 15 Mars 2018 - 08:15 La semaines de l'Eco du lundi 12 mars 2018






Labels alimentaires : l’UFC-Que Choisir dénonce la faiblesse des exigences

30/09/2021

Hébergement-restauration : les effectifs ont fondu de 237.000 personnes durant la crise sanitaire

30/09/2021

Frais bancaires : l’écart entre les établissements se creuse toujours plus

23/09/2021

EDF pourrait reprendre l'activité nucléaire de GE à Belfort

23/09/2021

« Dernière crise avant l’Apocalypse », ou pourquoi notre système actuel n’est plus viable

16/09/2021

Un « cru » exceptionnel pour l’épargne réglementée en 2020

09/09/2021

France : 13% des PME risquent le dépôt de bilan d’ici 2024

02/09/2021

14 ans plus tard, Bernard Arnault sort du capital de Carrefour

02/09/2021