La semaine de l'Eco du 13 octobre 2014



Jeudi 16 Octobre 2014
Paolo Garoscio

Tour d'horizon des principales informations économiques de la semaine du 13 octobre 2014.


Lundi 13 octobre 2014 : Chômage : Macron juge indispensable la réforme du système d'allocations

shutterstock/economiematin
shutterstock/economiematin
Pour une fois, on sait dès lundi matin de quoi on va parler toute cette semaine, sauf à ce qu'un nouveau scandale n'éclate, ou à ce qu'une vieille affaire ne ressurgisse opportunément pour attirer l'attention ailleurs. Dans une interview au JDD, Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, légitime le projet de réforme du système d'allocations chômage.
 
 

La France dans le collimateur de l'agence Standard & Poor's

 Baissera ou baissera pas ? La note de la France, marque visible de sa stabilité et de sa fiabilité (ou non) économiques, risque de baisser encore. C'est l'agence de notation Standard & Poor's qui le dit mettant une dernière fois la France en garde. Si pour l'instant elle maintient son AA, mais la perspective devient négative et l'éventualité de la voir passer à A est réelle. Trop réelle.
 
 

Mardi 14 octobre : Centrales, réacteurs, uranium : le nucléaire tient son salon au Bourget

Apprendre que le gotha mondial du nucléaire se réunit pendant trois jours aux portes de Paris, au Bourget, là où se tient traditionnellement tous les deux ans un des salons de référence mondial en matière d'aéronautique pour ne pas dire le salon (Paris Air Show), il y a de quoi tout de même esquisser un sourire... incrédule.

Trois ans après Fukushima mais surtout, surtout, le jour même où l'Assemblée Nationale est appelée à voter le projet de loi relative à la "transition énergétique pour une croissance verte" qui doit fixer la part de nucléaire dans le mix énergétique français à 50 % (contre 75 % aujourd'hui), on se pince un peu.
 
 

L'Assemblée examine le budget 2015 : il va falloir faire plus que 21 milliards d'économies...

 C'est le jour J pour le Budget 2015 : l'Assemblée Nationale va examiner à partir de ce mardi 14 octobre 2014 le Budget 2015 qui a fait tant de bruit. Critiqué de toutes parts et basé sur une prévision de croissance jugée « élevée » par de nombreux économistes, il est également dans le collimateur de Bruxelles où le nouveau Commissaire Européen aux Affaires Economiques Pierre Moscovici, ancien locataire de Bercy, l'attend de pied ferme.
 
 

Mercredi 15 octobre 2014 : C'est officiel, sur 12 mois, l'inflation en France est bien à zéro

 Les prix sont sérieusement en train de flancher en France. Le spectre de la déflation, c'est à dire la baisse des prix, n'aura jamais été aussi présent. En attendant, on observe une tendance de plus en plus claire à la stagnation des prix à la consommation.
 
 

Allocations familiales, congé parental : ça tripatouille à l'Assemblée nationale

 C'est le cas en particulier pour tout ce qui touche à la politique familiale, dont on a beaucoup parlé ces dernières semaines. La modulation des allocations familiales en fonction des revenus est en grande partie abandonnée : elle ne concernera (version provisoire, pour mémoire !) que la majoration d'allocations versées à partir de 14 ans.
 
 

Jeudi 16 octobre 2014 : L'Etat va vendre 5 à 10 milliards d'euros de "bijoux de famille" pour rembourser (un peu) sa dette

 A défaut de trouver des leviers de croissance et pour faire face à une dette qui ne cesse d'augmenter, l'Etat n'a d'autres choix que de vendre un peu son âme et ses biens. Son âme, il tente de la vendre au Diable pour que la France sorte de cette période de crise comme par magie (sans succès) ; ses biens, il les vend à ceux qui ont de l'argent, contrairement à lui.
 
 

Bourse : mini-krach boursier sur les places européennes

 Paris a terminé la séance de ce mercredi en accusant un recul de 3,63%, en plongeant sous la barre des 4 000 points. Londres a suivi avec une chute de 2,83%, Francfort de 2,87%, Madrid de 3,48%, Milan de 4,44%. Autre signe inquiétant : les Bourses des pays qui semblaient vouloir sortir de la crise ont elles aussi fortement trébuché — à Athènes, la chute a été de 6,25%, après une baisse sensible de 5,7% la veule. Globalement, l'indice paneuropéen, l'Euro Stoxx 50, a lâché 3,3%.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 22 Mars 2018 - 13:35 La semaine de l'Eco du lundi 19 mars 2018

Jeudi 15 Mars 2018 - 08:15 La semaines de l'Eco du lundi 12 mars 2018






Formation professionnelle : le « parcours autonome d’achat » a fait chuter la durée des formations

28/10/2021

Forte baisse du chômage au troisième trimestre

27/10/2021

La détresse psychologique des salariés diminue légèrement mais reste élevée

21/10/2021

Réformes fiscales du quinquennat Macron : moins d’exilés fiscaux et plus de dividendes

14/10/2021

Le Prêt à taux zéro maintenu jusqu’à fin 2023

07/10/2021

Certains métiers vont profiter d'une hausse de salaire de plus de 80% en 2022 !

07/10/2021

Labels alimentaires : l’UFC-Que Choisir dénonce la faiblesse des exigences

30/09/2021

Hébergement-restauration : les effectifs ont fondu de 237.000 personnes durant la crise sanitaire

30/09/2021