Du financement européen pour les futurs champions des technologies



Jeudi 10 Février 2022
Olivier Sancerre

L'Union européenne veut se donner les moyens de financer les start-ups prometteuses capables de concurrencer les géants américains. Un fonds va être mis en place pour épauler le capital-risque privé.


Déjà 3,5 milliards d'euros pour le fonds

À terme, l'Union européenne veut se doter d'une vingtaine de fonds dotés chacun d'un milliard d'euros, qui auront pour vocation de financer les jeunes pousses avant leur entrée en Bourse. À l'heure actuelle, le vieux continent en compte seulement deux, Eurazeo et Equity, alors qu'il en existe une quarantaine aux États-Unis. Il y a urgence : les start-up vont bien souvent regarder ailleurs pour trouver le financement indispensable à leur croissance.

La France, qui préside le Conseil européen pendant six mois, est à l'initiative de ce dossier. L'Hexagone apporte un milliard d'euros (plus 500 millions via Bpifrance), l'Allemagne met également un milliard sur la table, le Danemark 500 millions. En tout, le fonds paneuropéen qui chapeaute l'initiative est doté de 3,5 milliards d'euros, et d'autres pays ont promis une contribution : l'ambition est d'atteindre les 20 milliards d'euros en tout, de l'argent public qui servira de levier au capital-risque privé.

Éviter la fuite des cerveaux

Bruno Le Maire a expliqué l'objectif de ce fonds : « Nous mobilisons plus de 3,5 milliards d'euros d'argent public aujourd'hui pour faire levier sur les capitaux privés et aider les start-up européennes à grandir et à devenir des champions de la technologie, capables de rivaliser avec les géants américains ». Beaucoup d'argent donc, mais c'est indispensable pour éviter que les fonds étrangers fassent leurs emplettes sur le vieux continent…

Le financement, c'est une chose, mais les start-up ont également besoin de trouver de la matière grise et celle-ci provient du monde entier. C'est pourquoi 16 des 27 États membres vont mettre en place une plateforme commune pour informer sur les visas et flécher le parcours d'immigration des candidats. Un guichet unique, qui ouvrira à la fin de cette année, donnera des conseils sur les programmes technologiques en vigueur dans l'Union.



Tags : start-up

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 30 Novembre 2022 - 13:39 Twitter : Elon Musk déclare « la guerre » à Apple

Mercredi 9 Novembre 2022 - 13:06 Adidas confie son avenir au PDG de Puma






Chômage : Le nombre de demandeurs d'emploi en légère baisse au troisième trimestre

16/11/2022

Inflation : le salaire de base a diminué en termes réels

10/11/2022

Les réserves européennes de gaz pourraient bien être à moitié vides à l’hiver 2023-2024

03/11/2022

En France, les défaillances d’entreprises devraient croître de 29% en 2023

27/10/2022

Réseau Action Climat plaide pour une réforme de la prime à la conversion

20/10/2022

Patrick Pouyanné fait la transparence sur sa rémunération, mais c'est peine perdue

19/10/2022

La taxe foncière poursuit sa hausse en 2022

13/10/2022

LVMH immunisé contre la crise : des résultats étincelants pour le groupe de luxe

13/10/2022