​Uber ne sera pas légalisé en Corée du Sud



Jeudi 5 Février 2015
Paolo Garoscio

La start-up américaine spécialisée dans le transport de personnes n'aura pas réussi à faire plier l'inflexible justice Sud-coréenne, la même qui avait fait tomber l'héritière de la compagnie aérienne nationale pour une question de cacahuètes. Les services d'Uber ne seront dons pas légaux. Une chasse aux chauffeurs a même été lancée avec prime pour délation à la clé.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Alors que Travis Kalanick PDG d'Uber a été condamné pour exercice illégal de la profession de taxi avec son partenaire sud-coréen en décembre 2014, le groupe, implanté en Corée depuis 2013, avait proposé aux autorités de légaliser ses chauffeurs et son service. En échange, Uber s'engageait à fournir les données de navigation des voitures et d'enregistrer les taxis.

Un échange qui n'a guère plu à la justice sud-coréenne qui semble l'avoir pris comme un affront : " Le fait que la société a promis de poursuivre ses opérations (...), clairement en violation de la loi, signifie qu'ils font fi de notre système juridique" a déclaré le ministre des Transports, jugeant que ce que proposait Uber était "inacceptable".

Le service de VTC reste donc interdit et semble s'être attiré encore plus les ires du gouvernement. Ce dernier estime qu'Uber présente un réel risque pour la survie des chauffeurs de taxis classiques.

Alors la chasse a été ouverte : afin de traquer tous les chauffeurs d'Uber du pays, une récompense de 1 million de wons, soit 800 euros environ, est offerte à toute personne qui dénoncerait un chauffeur d'Uber en activité. De quoi inciter fortement la délation et mettre les bâtons entre les roues d'Uber qui ne cesse de passer de tribunal en tribunal, le plus souvent sans obtenir gain de cause.








Réforme de l'indemnisation des arrêts maladie : économies en vue, mais à quel prix ?

30/05/2024

Uber prévoit une hausse des prix des courses pour les JO

30/05/2024

Budget 2024 : le FMI communique ses recommandations à la France

24/05/2024

Le sushi et le poké bientôt dans un même restaurant : c’est Tohana !

16/05/2024

Optimisme prudent sur la croissance au deuxième trimestre

16/05/2024

Des revers au succès : comment le philanthrope Pierre-Edouard Stérin a connu des échecs cuisants avant de devenir milliardaire

03/05/2024

Un premier trimestre 2024 encourageant pour la croissance française

02/05/2024

Amazon condamné en Italie pour pratiques commerciales déloyales

25/04/2024
Facebook
Twitter