Tous les voyants sont au vert pour les exploitants d’autoroutes



Lundi 9 Juillet 2018
Anton Kunin

Malgré des dépenses d’exploitation et d’investissement et des versements de dividendes en hausse, les sociétés concessionnaires d'autoroutes ont su garder leurs marges à un niveau élevé, apprend-on du bilan 2016 de l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer).


Exploitants d’autoroutes : le chiffre d’affaires a progressé de 4,5% sur un an

Les 17 sociétés concessionnaires qui se partagent le réseau autoroutier français ont de quoi être fières en 2016, à en croire les chiffres rendus publics par l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer). En 2016, le chiffre d’affaires de ces sociétés concessionnaires a atteint 9,8 milliards d’euros, soit une progression de 4,5% par rapport à l’exercice précédent.

La croissance du chiffre d’affaires est principalement portée par l’augmentation des recettes de péages (+4,9%), à la faveur d’un trafic très dynamique : +4,2% pour les poids lourds et +3,2% pour les véhicules légers sur un an. La hausse intervenue le 1er février 2016 a été de 1,2% en moyenne pour les véhicules légers et de 1,3% pour les poids lourds. « Ces évolutions tarifaires résultent de l’application annuelle des dispositions prévues aux contrats de concession », précise l’Arafer.

Les concessionnaires d’autoroutes réalisent d’importants investissements dans le réseau

Mais il ne faut pas oublier que les charges d’exploitation des sociétés concessionnaires ont progressé à un rythme équivalent (+4,6%) à celui des recettes, pour s’établir à 2,9 milliards d’euros. Cette hausse est due à la forte augmentation des achats et charges externes (+9,6%) et des impôts et taxes (+9,9%). Au-delà des dépenses d’exploitation, les concessionnaires ont accru leurs investissements en 2016 : avec une progression de 4% sur un an, ils ont représenté 1,3 milliards d’euros en 2016. Et ces dépenses devraient encore s’accroître dans les années qui viennent, puisque le plan d’investissement autoroutier prévoit une cinquantaine d’opérations, devant être essentiellement financées par des hausses de péage sur les années 2019, 2020 et 2021 (et, à hauteur de 220 millions d’euros, par des subventions des collectivités locales).

Les sommes versées au titre de dividendes ont progressé de 41,3%, représentant 4,7 milliards d’euros. Cette hausse soudaine est néanmoins à relativiser, puisqu’elle correspond au versement d’un dividende exceptionnel par l’une des sociétés. Ces évolutions se traduisent par une stabilisation de la marge d’EBITDA, qui s’établit à 7 milliards d’euros pour l’ensemble des concessionnaires.








Formation professionnelle : le « parcours autonome d’achat » a fait chuter la durée des formations

28/10/2021

Forte baisse du chômage au troisième trimestre

27/10/2021

La détresse psychologique des salariés diminue légèrement mais reste élevée

21/10/2021

Réformes fiscales du quinquennat Macron : moins d’exilés fiscaux et plus de dividendes

14/10/2021

Le Prêt à taux zéro maintenu jusqu’à fin 2023

07/10/2021

Certains métiers vont profiter d'une hausse de salaire de plus de 80% en 2022 !

07/10/2021

Labels alimentaires : l’UFC-Que Choisir dénonce la faiblesse des exigences

30/09/2021

Hébergement-restauration : les effectifs ont fondu de 237.000 personnes durant la crise sanitaire

30/09/2021