Stellantis : une prime de 3.000 euros pour les salariés français



Jeudi 4 Mars 2021
Olivier Sancerre

Malgré la fusion avec Fiat Chrysler pour créer Stellantis, PSA n'a pas remisé au placard une tradition bien ancrée : le versement d'une prime annuelle pour les salariés. Celle-ci sera d'au moins 3.000 euros pour les salariés français, malgré une année 2020 éprouvante.


50.000 salariés vont bénéficier de la prime

Les bonnes habitudes ne se perdent pas, malgré la fusion avec Fiat Chrysler. Carlos Tavares, le directeur général de la nouvelle entité automobile, a annoncé au micro de Franceinfo que le constructeur allait verser une prime aux salariés français. « Nous allons distribuer à nos salariés, au titre de l'exercice 2020, 430 millions d'euros », précise-t-il, ce qui représente pour les salariés de PSA Automobiles France « un plancher de 3.000 euros brut ». 50.000 personnes vont bénéficier de cette largesse bienvenue en temps de crise.

Ce faisant, Carlos Tavares veut dire aux salariés « toute ma reconnaissance, toute mon admiration, je veux leur dire qu'ils se sont comportés de manière admirable » dans un contexte particulièrement éprouvant. Les usines ont fermé au printemps dernier en raison du confinement, en attendant la mise en place d'un protocole sanitaire contraignant. L'activité a été grandement parasitée par les soubresauts de l'épidémie, qu'il s'agisse de la production ou des ventes. 

Une année 2020 éprouvante pour le secteur automobile

Le versement de cette prime intervient alors que les immatriculations neuves ont fondu de plus de 25 % en janvier, suivant en cela une année où les bonnes nouvelles ont été rares. Début 2020, le groupe PSA qui avait engrangé un bénéfice net en hausse de 13,2 %, avait octroyé à ses salariés une prime pouvant aller jusqu'à 4.100 euros brut pour ceux qui touchaient moins de deux fois le smic par mois.

Carlos Tavares ajoute que sur les sept dernières années, « nous avons atteint l'ordre de 2,7 milliards d'euros de prime d'intéressement et de supplément d'intéressement qui ont été versés à nos salariés ». C'est « significativement plus » que ce qui a été versé aux actionnaires, précise-t-il alors que la période des réunions annuelles bat son plein.



Tags : stellantis





Défaillances d’entreprises : le taux de liquidations directes n’a jamais été aussi élevé

15/04/2021

424 milliards d'euros sur trois ans, c'est le coût de la crise sanitaire pour l'État

15/04/2021

Le congé parental peine à convaincre les pères

08/04/2021

Déficit de La Poste : le Sénat avance des solutions

01/04/2021

200 millions d'euros pour aider les petits commerces

01/04/2021

Commerce : l’activité reste très inférieure à la normale

25/03/2021

Les litiges en forte augmentation avec le succès du commerce en ligne en 2020

24/03/2021

Sécurité sociale : un déficit record en 2020

18/03/2021