Renault affiche des performances exceptionnelles en 2023



Jeudi 15 Février 2024
Anton Kunin

Renault a brillamment clôturé l'année 2023, affichant des résultats financiers exceptionnels avec un résultat net de 2,2 milliards d'euros et une marge opérationnelle historique. Ces performances remarquables posent les bases d'un optimisme prudent pour 2024.


Renault : la marge opérationnelle flirte avec les 8%

Renault a démontré une résilience et une capacité d'adaptation remarquables en 2023, enregistrant un chiffre d'affaires de 52,4 milliards d'euros, soit une augmentation de 13,1% par rapport à 2022. Cette croissance est encore plus significative hors effet de change, atteignant 17,9%. La marge opérationnelle du groupe a atteint un niveau record de 7,9%, représentant 4,1 milliards d'euros. Cette performance est d'autant plus notable qu'elle survient dans un contexte économique global incertain, marqué par des défis logistiques et des fluctuations des taux de change.

Lors de la conférence téléphonique avec les analystes le 15 février 2024, le directeur financier de Renault, Thierry Piéton, a souligné que ces résultats étaient largement supérieurs aux attentes des analystes, notamment grâce à un flux de trésorerie disponible impressionnant de 3 milliards d'euros, malgré une moins-value sur la vente d'actions Nissan.

Renault lancera une quinzaine de nouveaux modèles d’ici 2026

Le redressement de Renault opéré sous la direction de Luca de Meo a été salué comme le plus rapide de l'histoire de l'industrie automobile. Dans un entretien au Figaro, Luca de Meo a souligné l'importance de l'agilité et de l'innovation face à une demande volatile et des technologies en évolution. Le groupe prévoit de lancer 15 à 20 nouveaux modèles d'ici à 2026, ce qui devrait stimuler sa part de marché. Malgré les défis, notamment la concurrence accrue et la transition vers l'électromobilité, Renault semble bien armé pour maintenir sa trajectoire ascendante en 2024.

La transition vers l'électrique représente à la fois un défi et une opportunité pour Renault. Dans son entretien au Figaro, Luca de Meo a défendu l'engagement de Renault dans l'électromobilité, malgré un démarrage plus lent que prévu des ventes de véhicules électriques. Le groupe mise sur l'innovation et la production locale pour rester compétitif, notamment avec le lancement de la R5 électrique en France. La stratégie de Renault, axée sur l'agilité et l'innovation, semble donc bien positionnée pour répondre aux défis futurs du secteur automobile.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Avril 2024 - 06:00 Crise de croissance chez Tesla






Services à la personne : la Cour des comptes prône une rationalisation des aides

28/03/2024

Catastrophes naturelles : le lourd bilan 2023 pour les assureurs

28/03/2024

Altice (SFR) dans la tourmente : entre perte d'abonnés et stratégie de désendettement

21/03/2024

La lutte contre la fraude fiscale et sociale rapporte à l’État

21/03/2024

Travail dissimulé : 1,2 milliard d'euros de cotisations éludé en 2023

14/03/2024

Bercy vise 20 milliards d'économies supplémentaires pour 2025

07/03/2024

Nokia taille de nouveau dans ses effectifs en France

07/03/2024

Tarifs bancaires : une augmentation modérée en 2024

29/02/2024
Facebook
Twitter