Malbouffe : Foodwatch dénonce le marketing agressif ciblant les enfants



Jeudi 14 Septembre 2023
Anton Kunin

Les géants de l'agroalimentaire sont dans le viseur de l'ONG Foodwatch, qui tire la sonnette d'alarme sur les pratiques publicitaires ciblant les enfants. Ces méthodes favoriseraient la consommation d'aliments mauvais pour la santé.


Les enfants, une cible vulnérable et en danger

La « malbouffe » gagne la France, et nos enfants en souffrent. Un enfant sur six est actuellement en situation de surpoids ou d'obésité dans l’Hexagone, et ce chiffre risque d'augmenter si ces enfants continuent de suivre cette trajectoire alimentaire à l'âge adulte. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait déjà alerté sur le sujet dans un rapport de 2016. Selon l'OMS, « la commercialisation d’aliments nocifs pour la santé et de boissons sucrées a un lien avec l’obésité de l’enfant ». La promotion de ces produits auprès d'une audience aussi jeune et influençable serait donc directement responsable de cette épidémie d'obésité.

Le marketing pour ces produits n'est pas qu'une simple publicité. Il englobe une gamme variée d'actions. Des étiquettes colorées et attrayantes aux promotions ciblées, en passant par le développement de jeux, le sponsoring et le placement de produits. Les industriels ne reculent devant rien, allant même jusqu'à utiliser des youtubeurs mineurs pour promouvoir leurs produits. Ces méthodes, souvent masquées sous des apparences ludiques et inoffensives, sont en réalité des tactiques raffinées pour influencer les choix alimentaires des enfants.

Un appel à une réglementation plus stricte

Les engagements volontaires des marques ne suffisent manifestement pas. Malgré leurs promesses, de nombreux produits déséquilibrés continuent de bénéficier d'un marketing agressif. Ces pratiques, à la fois trompeuses et préjudiciables, s'opèrent sur de multiples plateformes, de la télévision aux jeux vidéo, en passant par les réseaux sociaux et les emballages eux-mêmes.

Dans une pétition adressée à Marc Fesneau, ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, Rima Abdul Malak, ministre de la Culture, Aurélien Rousseau, ministre de la Santé et de la Prévention et Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, l'ONG Foodwatch appelle à une interdiction totale des messages publicitaires et des activités promotionnelles qui ciblent les enfants de moins de 16 ans pour des produits trop riches en sucre, sel ou matières grasses. Cette réglementation devrait s'étendre à tous les supports de communication, offrant ainsi une protection renforcée à nos enfants contre les tentations de la « malbouffe ». Seule une telle mesure pourrait garantir une réelle prise de responsabilité des acteurs de l'agroalimentaire et œuvrer pour une génération en meilleure santé.








Carrefour inaugure son premier magasin Atacadao en France

20/06/2024

La relation complexe de la Génération Z avec le monde du travail

20/06/2024

L’accès universel à l’électricité, un objectif de plus en plus illusoire

13/06/2024

Campagne de rappel massive chez Stellantis pour des airbags défectueux

06/06/2024

Record historique pour le nombre de riches dans le monde

06/06/2024

Réforme de l'indemnisation des arrêts maladie : économies en vue, mais à quel prix ?

30/05/2024

Uber prévoit une hausse des prix des courses pour les JO

30/05/2024

Budget 2024 : le FMI communique ses recommandations à la France

24/05/2024
Facebook
Twitter