Le casse-tête de la succession de Carlos Tavares à la tête de Stellantis



Jeudi 22 Février 2024
Aurélien Delacroix

Trois ans après la formation de Stellantis, fruit de la fusion entre PSA et FCA, Carlos Tavares, le dirigeant emblématique du groupe, envisage déjà l'avenir. À l'aube de la fin de son mandat en mars 2026, le débat sur sa succession s'installe au cœur des stratégies internes.


Carlos Tavares anticipe sa succession

Carlos Tavares, connu pour sa gestion rationnelle et efficace, ouvre la porte à la discussion sur son remplacement potentiel. Le dirigeant a évoqué cinq candidats potentiels au conseil d'administration, dont deux internes et trois externes. Cette démarche soulève des questions sur la continuité et le futur leadership au sein du groupe.

La possibilité d'un second mandat pour Carlos Tavares n'est pas exclue, suggérant une extension stratégique de sa vision jusqu'en 2030 à travers le plan « Dare Forward ». Cette perspective n'est cependant pas sans soulever des interrogations sur les dynamiques de pouvoir et les ambitions internes, dans un contexte où Tavares lui-même n'exclut pas l'idée de piloter d'éventuelles consolidations sectorielles. L'importance de sa présence aux commandes pour quelques années supplémentaires s'inscrit dans une logique de maintien de la compétitivité et de l'avancement des objectifs à long terme du groupe.

La question de la succession de Carlos Tavares chez Stellantis ne se limite pas à un simple remplacement. Elle engage une réflexion profonde sur le profil idéal du futur dirigeant, capable de naviguer entre les exigences des principaux actionnaires, dont la famille Agnelli, les tensions franco-italiennes, et les attentes des syndicats puissants. 

Quel profil de patron pour Stellantis ?

Des noms comme Roy Jakobs, Michael Manley, Carlos Zarlenga, Maxime Picat, et Antonio Filosa émergent, chacun avec ses forces et domaines d'expertise. Le choix du futur capitaine de Stellantis devra prendre en compte une connaissance approfondie du marché américain, la gestion des relations européennes, et les défis stratégiques à venir.

Alors que Carlos Tavares laisse entrevoir une possible prolongation de son leadership, la stratégie de succession de Stellantis se dessine en arrière-plan, marquée par une préparation méticuleuse et une anticipation des défis futurs. La capacité du groupe à s'adapter et à évoluer dans un secteur automobile en pleine mutation sera cruciale. 

La décision finale, influencée par des considérations stratégiques, économiques, et relationnelles, déterminera non seulement le visage de la direction mais aussi la trajectoire future de Stellantis dans un paysage industriel fortement concurrentiel et en évolution. En attendant, le conseil d'administration, avec Tavares à la barre, reste concentré sur l'exécution de son plan, tout en gardant un œil attentif sur les opportunités et les défis qui se présenteront.








Un premier trimestre 2024 encourageant pour la croissance française

02/05/2024

Amazon condamné en Italie pour pratiques commerciales déloyales

25/04/2024

La SFAM en liquidation judiciaire : consommateurs et salariés sur le carreau

25/04/2024

Vers un Compte épargne temps universel pour les salariés français

18/04/2024

Crise de croissance chez Tesla

18/04/2024

Défaillances d'entreprises : nouveau record au premier trimestre 2024

11/04/2024

Échec des négociations sur l'emploi des seniors

10/04/2024

Le gouvernement lance l’Ecobalyse, une sorte d’éco-score de l’habillement

04/04/2024
Facebook
Twitter