La semaine de l'Eco du 27 octobre 2014



Jeudi 30 Octobre 2014
Paolo Garoscio

Tour d'horizon des principaux événements économiques dans le monde de la semaine du 27 octobre 2014.


Lundi 27 octobre 2014 Le patronat somme Hollande d'abroger la loi Hamon

Shutterstock/EconomieMatin
Shutterstock/EconomieMatin
 Dans une tribune publiée par le journal l'Opinion ce dimanche 26 octobre 2014, le patronat dans son ensemble en appelle au gouvernement : la loi Hamon et la mise en place du compte pénibilité ne sont pas seulement des mesures « absurdes », mais elles sont carrément « anxiogènes ». Le gouvernement doit donc rapidement les supprimer s'il veut que la France retrouve la compétitivité qu'elle recherche.

Stress tests européens : 25 banques sur 130 ont échoué

La Banque centrale européenne a procédé à des tests de résistance du secteur banquier du vieux continent. Objectif de ces stress tests : éprouver la capacité des établissements financiers à tenir bon en cas de choc économique.
 
..

Mardi 28 octobre 2014 : La SNCM, toujours pas morte, joue d'expédients pour repousser le dépôt de bilan

Voilà des mois que l'on nous explique qu'il n'y a pas d'autre solution pour tenter de sauver (un bout de) la SNCM que de la liquider, et pourtant, tel, le condamné à mort sur l'échafaud, ça traine. Encore un instant monsieur le bourreau.
 
La compagnie maritime a beau avoir été condamnée définitivement avant l'été par les instances européennes à rembourser 440 millions d'euros d'aides publiques indues, soit plus d'un an et demi de chiffre d'affaires, somme qui devrait déjà avoir été versée, rien n'y fait. Et tant pis si en droit commercial, la SNCM est déjà donc techniquement en cessation de paiement, puisqu'elle n'honore pas certaines de ses créances. 
 
 
 

Budget 2015 : Paris tente d'endormir Bruxelles en sortant 3,6 milliards abracadabrantesques de sa manche

En sortant de sa manche 3,6 milliards d'économies supplémentaires de sa manche, Michel Sapin évite le refus du budget 2015 de la France auprès de Bruxelles.
Ces 3,6 milliards d'économies et de recettes supplémentaires ressemblent un peu à un cadeau du ciel, tellement ils étaient imprévisibles. Mais la menace d'un bras de fer avec la Commission européenne à propos du budget 2015, ainsi que l'opprobre que ce rejet aurait signifié pour le gouvernement français ont poussé les comptables de Bercy à faire preuve d'un certain sens de la créativité.
 
 

Mercredi 29 octobre 2014 : Budget 2015 : Bruxelles se contentera des 3,6 milliards d'euros d'économies mystère

On doit pousser un sacré ouf de soulagement du côté de Paris. Bruxelles a en effet décidé de ne pas partir en guerre contre le gouvernement français sur la question du budget 2015 de la France.
L'affaire était mal partie : en déposant son projet de budget pour 2015 auprès de la Commission européenne, comme l'avaient décidé les États membres afin de resserrer et rapprocher leurs comptes, la France pouvait être à l'origine d'une crise ouverte avec l'exécutif européen. Le budget de l'Italie était également dans la ligne de mire des commissaires européens.
 
 

Facebook, machine à cash

Si Twitter peine à gagner son premier dollar et creuse même ses pertes (175 millions de dollars de pertes pour 361 millions de dollars de CA au troisième trimestre), Facebook en revanche se révèle bien être la machine à cash espérée. Ses résultats trimestriels publiés mardi 28 octobre ont dépassé toutes les prévisions des analystes, avec non seulement 3,2 milliards de dollars de chiffre d'affaires réalisés au troisième trimestre 2014, mais surtout plus de 800 millions de dollars de bénéfices nets.
 
 

Jeudi 29 30 octobre 2014 : La Federal Bank américaine met ses planches à billets au repos

Depuis 2008, la Réserve fédérale américain (Fed) pratique une politique monétaire originale, l'assouplissement quantitatif ou encore… la fameuse planche à billets afin de racheter les actifs des entreprises américaines. Ces mesures ont permis de soutenir l'activité économique d'un pays plongé dans une des plus graves crises de son histoire.
 
 
 

Plongée en piqué pour les résultats d'Air France-KLM, handicapé par la grève

La compagnie aérienne française a souffert de la grève des pilotes du mois de septembre, qui a battu tous les records devenant le mouvement social le plus long de l'histoire d'Air France. Et si elle en a souffert en termes d'images, les résultats du troisième trimestre, publié mercredi 29 octobre 2014, en ont également pâtit. Mais si seulement c'était là le seul problème d'Air France- KLM.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 22 Mars 2018 - 13:35 La semaine de l'Eco du lundi 19 mars 2018

Jeudi 15 Mars 2018 - 08:15 La semaines de l'Eco du lundi 12 mars 2018






Le recours au chômage partiel en légère hausse en novembre 2021

23/12/2021

Les catastrophes naturelles ont coûté 92,5 milliards d’euros en 2021

16/12/2021

Les syndicats valident le plan de Renault pour une réorganisation française

16/12/2021

Services mobiles : l’itinérance intra-UE prolongée jusqu’en 2032

09/12/2021

Avec sa levée de fonds de 100 millions de dollars, Lydia devient une nouvelle licorne française

09/12/2021

Linky : les consommateurs non équipés paieront un supplément

02/12/2021

Michelin va supprimer 614 postes l'année prochaine

02/12/2021

L’indemnité inflation finalement adoptée

25/11/2021