La semaine de l'Eco du 15 septembre 2014



Jeudi 18 Septembre 2014
Paolo Garoscio

Tour d'horizon des principales informations économiques de la semaine du 15 septembre 2014.


Lundi 15 septembre 2014 : Air France : pas de pilote dans l'avion aujourd'hui et peut être pour plusieurs jours

 Les voyageurs d'Air France vont se heurter ce lundi à une nouvelle grève qui risque de provoquer bon nombre de désagréments. Les syndicats de pilotes sont à la manoeuvre pour dénoncer l'impulsion low cost de la compagnie aérienne.

D'après les estimations du Centre de contrôle des opérations, seul un peu moins de la moitié des vols (48%) pourra être assuré ce lundi, conséquence de la grève qui touche 60% des pilotes d'Air France. Ce mouvement pourrait d'ailleurs déborder sur la semaine, puisque le préavis du SNPL, le syndicat des pilotes en pointe dans ce dossier, est reconductible jusqu'au 22 septembre. Le SNPL est aussi rejoint dans son combat par deux autres syndicats, le Spaf et Alter, ce qui ne fait qu'amplifier le mouvement.
 


Comment le Medef veut inverser la courbe du chômageMardi 16 septembre 2014 : Croissance : alerte rouge en zone euro selon l'OCDE Les prévisions intérimaires de l'OCDE ne sont pas beau fixe pour l'Eurozone. À tel point que les perspectives de croissance pour l'année ont baissé de 0,4 point : l'estimation est désormais de 0,8% seulement (encore un petit effort et la zone euro sera au niveau de la prévision de croissance française…) L'OCDE prévoit également une année 2015 en demi-teinte, accrochée qu'elle devrait être à une croissance de 1,1%, au lieu du 1,7% auparavant pronostiqué. Bagarre entre géants de la bière avec 100 milliards sur le comptoir Les amateurs de bière apprécieront : A force de fusions acquisitions, les grandes marques de bières appartiennent toutes au même groupe. Toutes ? Non ! Un petit groupe résiste encore et toujours à l'apétit de l'ogre belgo-brésilien AB InBev, qui possède déjà Budweiser mais aussi Corona ou encore Leffe pour ne citer que celles-là. Mercredi 16 septembre 2014 : Travail au noir, fraude aux cotisations coûtent au moins 20 milliards Et encore 20 milliards, c'est pour que le titre soit court, car le rapport de la Cour des Comptes qui révèle l'explosion du phénomène parle même de "20 à 25 milliards d'euros". En cause ? La crise bien entendu, qui n'en finit pas de ne pas finir, mais aussi le matraquage fiscal et le poids des charges de cotisations sociales pesant sur les entreprises. Curieusement, la "phobie administrative" n'est pas prise en compte, mais il doit bien y avoir aussi un peu de "négligence" dans le lot. jeudi 18 septembre 2014 : Free Scotland, c'est today or not David Cameron sera t-il le Premier ministre britannique ayant mis à mort le Royaume-Uni ? Le cauchemar de Cameron pourrait bien devenir réalité aujourd'hui, alors que l'Écosse va voter pour obtenir son indépendance… ou rester au sein du giron britannique. Le cauchemar du Royaume-Uni L'Écosse et l'Angleterre sont unis depuis trois siècles, mais les velléités d'indépendance ont toujours existé. L'intérêt est vif pour ce nouveau référendum, le troisième du genre, qui pourrait bien sceller le sort du pays au sein du Royaume-Uni. 80% des électeurs (ils sont 4,1 millions) ont annoncé leur intention de donner leur opinion, « oui » ou « non », à ce vote qui s'annonce d'ores et déjà historique — et il suffit d'une courte tête pour que l'Écosse bascule dans une indépendance longtemps réclamée. Impôts : marche arrière toute, baisse pour 9 millions de contribuables Au lendemain de son discours de politique générale tenu à l'Assemblée le mardi 16 septembre 2014 durant lequel il avait annoncé une nouvelle baisse des impôts pour les ménages français, Manuel Valls a présenté sa mesure qui consiste « simplement » dans la suppression de la « première tranche d'imposition ». Si le gouvernement va au bout de cette mesure, ce seront près de 9 millions de Français qui vont voir leur impôt diminuer.

 Le journal Les Echos rapporte, ce lundi 15 septembre 2014, les pistes que le Medef a en tête pour tenter de réussir ce que le gouvernement ne semble pas en mesure de faire seul : inverser la courbe du chômage (et maintenir ainsi la grande promesse de campagne de François Hollande). Et si certaines mesures paraissent logiques, d'autres risquent de ne pas plaire aux Français.


Mardi 16 septembre 2014 : Croissance : alerte rouge en zone euro selon l'OCDE

 Les prévisions intérimaires de l'OCDE ne sont pas beau fixe pour l'Eurozone. À tel point que les perspectives de croissance pour l'année ont baissé de 0,4 point : l'estimation est désormais de 0,8% seulement (encore un petit effort et la zone euro sera au niveau de la prévision de croissance française…) L'OCDE prévoit également une année 2015 en demi-teinte, accrochée qu'elle devrait être à une croissance de 1,1%, au lieu du 1,7% auparavant pronostiqué.
 


Bagarre entre géants de la bière avec 100 milliards sur le comptoir

 Les amateurs de bière apprécieront : A force de fusions acquisitions, les grandes marques de bières appartiennent toutes au même groupe. Toutes ? Non ! Un petit groupe résiste encore et toujours à l'apétit de l'ogre belgo-brésilien AB InBev, qui possède déjà Budweiser mais aussi Corona ou encore Leffe pour ne citer que celles-là.

Mercredi 16 septembre 2014 : Travail au noir, fraude aux cotisations coûtent au moins 20 milliards

Et encore 20 milliards, c'est pour que le titre soit court, car le rapport de la Cour des Comptes qui révèle l'explosion du phénomène parle même de "20 à 25 milliards d'euros". En cause ? La crise bien entendu, qui n'en finit pas de ne pas finir, mais aussi le matraquage fiscal et le poids des charges de cotisations sociales pesant sur les entreprises. Curieusement, la "phobie administrative" n'est pas prise en compte, mais il doit bien y avoir aussi un peu de "négligence" dans le lot.

Jeudi 18 septembre 2014 : Free Scotland, c'est today or not

David Cameron sera t-il le Premier ministre britannique ayant mis à mort le Royaume-Uni ? Le cauchemar de Cameron pourrait bien devenir réalité aujourd'hui, alors que l'Écosse va voter pour obtenir son indépendance… ou rester au sein du giron britannique.

L'Écosse et l'Angleterre sont unis depuis trois siècles, mais les velléités d'indépendance ont toujours existé. L'intérêt est vif pour ce nouveau référendum, le troisième du genre, qui pourrait bien sceller le sort du pays au sein du Royaume-Uni. 80% des électeurs (ils sont 4,1 millions) ont annoncé leur intention de donner leur opinion, « oui » ou « non », à ce vote qui s'annonce d'ores et déjà historique — et il suffit d'une courte tête pour que l'Écosse bascule dans une indépendance longtemps réclamée.
 

 

Impôts : marche arrière toute, baisse pour 9 millions de contribuables

 Au lendemain de son discours de politique générale tenu à l'Assemblée le mardi 16 septembre 2014 durant lequel il avait annoncé une nouvelle baisse des impôts pour les ménages français, Manuel Valls a présenté sa mesure qui consiste « simplement » dans la suppression de la « première tranche d'imposition ». Si le gouvernement va au bout de cette mesure, ce seront près de 9 millions de Français qui vont voir leur impôt diminuer.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 22 Mars 2018 - 13:35 La semaine de l'Eco du lundi 19 mars 2018

Jeudi 15 Mars 2018 - 08:15 La semaines de l'Eco du lundi 12 mars 2018






Assurance-chômage : l’Unédic espère une réduction rapide de sa dette

09/06/2022

Nouvel épisode dans la saga de l’acquisition de Twitter par Elon Musk

09/06/2022

Immobilier : sur un an, les prix ont augmenté de 7,3% dans l’ancien

02/06/2022

L'inflation frappera la France jusqu'à la fin 2023, selon Bruno Le Maire

02/06/2022

Tout en restant « fourmis » plutôt que « cigales », les Français épargnent à un moindre rythme

19/05/2022

Frédéric Oudéa, le directeur général de Société Générale, quittera son poste en 2023

19/05/2022

Les prix à la machine à café vont augmenter

12/05/2022

L’Europe survivrait sans le pétrole de Poutine, mais à peine sans son gaz

12/05/2022