Immatriculations neuves : le marché français se reprend en juin



Mercredi 1 Juillet 2020
Olivier Sancerre

Le marché automobile français s'est légèrement repris au mois de juin, après plusieurs mois de chute spectaculaire du volume d'immatriculations neuves en raison du coronavirus.


Hausse de 1,2% des immatriculations neuves

Après une baisse de 72% en mars, de 88,8% en avril et de 50,3% en mai, les immatriculations neuves sont reparties à la hausse au mois de juin. Le bilan mensuel du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) montre une progression de 1,2% pour le mois dernier par rapport à juin 2019. Au total, ce sont 233.818 véhicules qui ont été immatriculés. Il s'agit toutefois de nuancer la performance : le mois de juin a compté deux jours ouvrés supplémentaires par rapport à celui de l'an dernier. Sans cet effet calendaire, le nombre d'immatriculations neuves aurait été en légère baisse. 

Ce résultat est la conséquence du déconfinement, qui a permis aux concessionnaires de rouvrir leurs portes, aux constructeurs de relancer l'activité dans leurs usines, et aux consommateurs d'acheter des nouveaux véhicules. Les mesures de soutien mises en place par l'État y sont aussi certainement pour quelque chose : renforcement du bonus écologique et nouvelle prime à la conversion sont autant d'opportunités intéressantes pour changer de voiture.

Renault en hausse, PSA en baisse

Mais cela ne suffit pas pour améliorer le bilan depuis le début de l'année : le marché automobile français est en recul de 38,6% d'une année sur l'autre. 715.802 véhicules ont été immatriculés. En juin, les constructeurs français ont connu des fortunes diverses. Renault affiche une progression encourageante de 6,5%, mais il faut rappeler que l'an dernier à la même époque, la marque au losange avait enregistré de mauvais résultats. Quant au groupe PSA, les livraisons ont baissé de 9,1%. Mais au contraire de Renault, PSA avait connu un bon mois de juin 2019.

Du côté des constructeurs étrangers, le groupe Volkswagen a encaissé une chute de 7,7% de ses immatriculations neuves. Les marques Volkswagen et Audi ont plongé de respectivement 14,1% et 11%. En revanche, Skoda a bénéficié d'un rebond de 20,1%. Fiat Chrysler, dont la fusion avec PSA est toujours en cours, plonge de 39,7%. Toyota et Hyundai tirent leur épingle du jeu avec +16,7% et +27,3%, grâce en particulier à leur catalogue électrique. Ford (+24,9%), BMW (+37,5%) et Mercedes (+43,9%) s'en tirent également très bien.



Tags : automobile

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Septembre 2020 - 15:46 Le permis de louer débarque à Perpignan






Chute importante de la fréquentation dans les musées parisiens

03/09/2020

Jouets contrefaits : les volumes des saisies ne diminuent pas

27/08/2020

Jean Castex : le plan de relance sera présenté le 3 septembre

26/08/2020

Crédit immobilier : des prêts plus importants sur des durées plus longues

20/08/2020

Vacances : 1 Français sur 2 ne pense pas partir avant 2021

13/08/2020

Prime à l’embauche d’un jeune : le décret vient d’être publié

06/08/2020

Plan d’économies pour Accor, qui va supprimer mille emplois

06/08/2020

Éducation financière : pas d'évolution positive des connaissances des Français

30/07/2020