En plein confinement, Pôle emploi lance un nouveau site



Jeudi 2 Avril 2020
Anton Kunin

Pôle emploi vient de lancer un nouveau site, MobilisationEmploi.gouv.fr. Il reprend largement les fonctionnalités de Pole-emploi.fr et renvoie vers ce dernier pour postuler.


Une vérification du respect des consignes sanitaires défaillante

Depuis le 2 avril 2020, Pôle-emploi.fr n’est plus l’unique site pour chercher du travail via le service public de l’emploi. Pôle emploi vient de lancer un deuxième site, MobilisationEmploi.gouv.fr. Les offres déjà présentes sur Pôle-emploi.fr (un peu plus de 8.000) ont été chargées sur le nouveau site dès son ouverture, et toute nouvelle offre est désormais publiée sur les deux sites.

Selon le ministère du Travail, « à chaque offre déposée, un conseiller Pôle emploi appelle systématiquement l’employeur pour vérifier le respect des consignes sanitaires. […] Le recruteur s’engage formellement à respecter les consignes sanitaires ». Cependant, nous avons pu constater que ce principe n’est pas toujours respecté, comme dans le cas de ce bouquet d’offres publié par un opérateur de téléphonie. Ce dernier cherche en effet des prospecteurs en fibre optique, des commerciaux et des négociateurs qui seraient amenés à « aller aux réunions et signer les conventions en face à face ».

Un compte Pôle emploi est nécessaire pour postuler

Toujours selon le ministère du Travail, ce nouveau site a l’avantage d’être accessible sans inscription à Pôle emploi. « Les candidats pourront consulter les offres sans créer de compte et accéder directement aux coordonnées du recruteur », annonce le ministère. Cette allégation est fausse. Dès que l’on clique sur « Postuler », s’affiche l’adresse postale d’une agence Pôle emploi. Un peu plus bas, un bouton « Postuler avec Pôle emploi » invite à envoyer sa candidature depuis le site de Pôle emploi. S’ouvre alors le site classique de Pôle emploi, où l’internaute est invité à se connecter ou créer un compte pour postuler.

À noter que les offres d’emploi dans le secteur médico-social sont particulièrement nombreuses. Les employeurs recherchent des auxiliaires de vie, des aides-soignants, des infirmiers, des ambulanciers, des préparateurs de commandes en pharmacie et des chauffeurs porteurs funéraires.








Défaillances d’entreprises : le taux de liquidations directes n’a jamais été aussi élevé

15/04/2021

424 milliards d'euros sur trois ans, c'est le coût de la crise sanitaire pour l'État

15/04/2021

Le congé parental peine à convaincre les pères

08/04/2021

Déficit de La Poste : le Sénat avance des solutions

01/04/2021

200 millions d'euros pour aider les petits commerces

01/04/2021

Commerce : l’activité reste très inférieure à la normale

25/03/2021

Les litiges en forte augmentation avec le succès du commerce en ligne en 2020

24/03/2021

Sécurité sociale : un déficit record en 2020

18/03/2021