Deliveroo : la prise de participation d'Amazon inquiète les autorités



Lundi 30 Décembre 2019
Anton Kunin

Le gendarme britannique de la concurrence vient de lancer une enquête sur la relation commerciale entre Amazon et Deliveroo. Ce dernier s’inquiète que la récente prise de participation du géant américain dans le spécialiste de livraison de repas puisse donner à Deliveroo un avantage indu.


Deliveroo aurait pu bénéficier d’un avantage concurrentiel indu

En mai 2019, Amazon investissait des millions d’euros dans Deliveroo, le célèbre service de livraison de repas dont le siège se situe au Royaume-Uni. Peu après, la Competition and Markets Authority (CMA), le gendarme britannique de la concurrence, s’est intéressé à cette transaction. Il avait sommé Amazon d’apporter des explications, chose que le géant américain n’a pas faite. La CMA vient donc de lancer une enquête pour connaître les dessous et les répercussions potentielles de cette transaction.

Concrètement, la CMA soupçonne Deliveroo d’avoir obtenu un avantage concurrentiel indu grâce à cette prise de participation. Deliveroo pourrait ainsi accélérer son développement, laissant hors jeu ses concurrents Uber Eats, Just Eat et Takeaway.com. Les annonces de Deliveroo suivant cette prise de participation laissent effectivement présager un développement accéléré puisque la société compte s’implanter sur de nouveaux marchés à l’international et développer ses cuisines exclusivement dédiées à la livraison.

Amazon et Deliveroo sont persuadés que cet investissement sera bénéfique pour tout le monde

La CMA estime que l’entrée d’Amazon au capital de Deliveroo pourrait tirer vers le haut les prix pour les consommateurs et les coûts pour les restaurants. Le régulateur s’inquiète aussi que cette transaction n’empêche Amazon de développer son propre service de livraison de repas. Il faut savoir qu’entre 2016 et 2018, Amazon avait essayé de lancer et faire fonctionner sur le marché britannique son propre service équivalent, baptisé Amazon Restaurants UK.

Deliveroo assure que cette prise de participation accroîtra la concurrence, aidera les restaurants à développer leur activité, créera plus de travail pour les livreurs et plus de choix pour les clients. Par ailleurs, peu après la finalisation de la transaction, Will Shu, le PDG de Deliveroo, avait déclaré qu’il était enthousiaste de travailler avec une organisation aussi « obsédée par la satisfaction client » qu’Amazon. Amazon estime pour sa part cette prise de participation tout à fait justifiée et considère que par le passé, Deliveroo avait été injustement délaissé par les investisseurs.




Dans la même rubrique :
< >





Coronavirus : 60.000 personnes au chômage technique

12/03/2020

Les Verts : quel programme pour les faiseurs de roi de la municipale parisienne ?

06/03/2020

Contrat de travail : un premier chauffeur gagne face à Uber

05/03/2020

La réforme des retraites adoptée par 49.3

05/03/2020

Banques en ligne : l'adoption va bon train

27/02/2020

Les sociétés cotées versent toujours plus de dividendes

18/02/2020

Construction de logements : les chiffres en baisse en 2019

13/02/2020

Les classes moyennes, principales gagnantes des mesures socio-fiscales en 2020

06/02/2020