Amazon en accusation pour ses pratiques d'abonnement à Prime



Jeudi 22 Juin 2023
Aurélien Delacroix

Les relations déjà tendues entre Amazon et la Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis viennent de s'envenimer davantage. L'organisme de réglementation accuse la multinationale d'avoir utilisé des pratiques trompeuses pour forcer les clients à s'abonner à son service Prime et compliquer le désabonnement.


Tensions croissantes entre la FTC et Amazon

Depuis sa nomination en 2021, la présidente de la FTC, Lina Khan, s'est construit une solide réputation de battante face aux géants de la tech, Amazon en tête. Elle a conduit des actions en matière de concurrence et de protection des données, aboutissant notamment en mai dernier à un accord de 25 millions de dollars entre Amazon, la FTC et le Département de la Justice, concernant les accusations d'Amazon qui conservait les données des enfants via ses appareils Alexa.

La nouvelle plainte de la FTC (l'équivalent américain de l'Autorité de la concurrence) contre Amazon marque une nouvelle escalade dans cette bataille. L'agence accuse Amazon d'avoir manipulé ses clients pour qu'ils s'abonnent à Prime, et d'avoir rendu délibérément difficile le processus de désabonnement. 

Un processus de désabonnement complexe

Au cœur des accusations de la FTC figurent les « dark patterns », des techniques de design d'interface trompeuses qu'Amazon aurait utilisées pour inciter ses clients à s'inscrire à des abonnements Prime renouvelables automatiquement. Ces méthodes manipulatrices, coercitives et trompeuses auraient été employées pour augmenter le nombre d'abonnés à Prime.

La FTC prétend également qu'Amazon a rendu plus difficile pour les clients d'effectuer des achats sur le site sans également obtenir un abonnement à Prime. L'agence reproche à Amazon d'avoir rendu le désabonnement de Prime particulièrement ardu. Le processus de désabonnement, nommé « Iliad » en interne (en référence à la longue et difficile Guerre de Troie), comprendrait quatre pages, six clics et quinze options. Un porte-parole d'Amazon a réfuté les allégations de la FTC, affirmant qu'elles étaient fausses tant sur le plan des faits que sur le plan juridique. L'issue de cette bataille pourrait avoir des implications majeures pour l'avenir de la réglementation du secteur technologique.



Tags : Amazon





Carrefour inaugure son premier magasin Atacadao en France

20/06/2024

La relation complexe de la Génération Z avec le monde du travail

20/06/2024

L’accès universel à l’électricité, un objectif de plus en plus illusoire

13/06/2024

Campagne de rappel massive chez Stellantis pour des airbags défectueux

06/06/2024

Record historique pour le nombre de riches dans le monde

06/06/2024

Réforme de l'indemnisation des arrêts maladie : économies en vue, mais à quel prix ?

30/05/2024

Uber prévoit une hausse des prix des courses pour les JO

30/05/2024

Budget 2024 : le FMI communique ses recommandations à la France

24/05/2024
Facebook
Twitter