​Le PDG d'Exxon annonce qu'il va falloir vivre avec le pétrole pas cher



Jeudi 5 Mars 2015
Paolo Garoscio

Le prix du pétrole a chuté de près de 50% en quelques mois ce qui a déjà causé pas mal de problèmes aux compagnies pétrolières qui se sont lancées dans des plans de restructuration et licenciement. Surtout celles qui avaient investi dans le gaz de schiste qui n'est plus rentable aux cours actuels du brut. Malheureusement pour les pétroliers, il semblerait bien que le pétrole ne remontera pas de sitôt.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
L'Agence Internationale de l'Energie l'avait déjà annoncé : elle ne s'attend pas à ce que le pétrole remonte avant 2017 et surtout elle estime que le prix devrait se stabiliser sur les 70 dollars le baril en 2020. Une prévision qui est confirmée ce 4 mars 2015 par le PDG d'Exxon Mobil, Rex Tillerson.

Devant les investisseurs, le PDG d'Exxon a défini les plans d'investissements du groupe pétrolier pour les quelques années à venir, jusqu'en 2017. Jusqu'à cette date Exxon prévoit un prix du baril de 55 dollars, soit 5 dollars le baril de moins que le cours actuel du pétrole. Preuve que le président d'Exxon s'attend à ce que le prix baisse encore.

M. Tillerson estime que le prix du baril pourrait augmenter si les tensions géopolitiques, notamment au Moyen-Orient, augmenteraient à nouveau, peut-être sous l'influence de DAESH. Mais si ce n'était pas le cas, le baril risque fort de rester à des niveaux très bas.

Il pense même que l'apaisement des tensions en Lybie et en Iran, deux pays producteurs dont la production a baissé à la suite des divers problèmes internes dans les pays et de sanctions économiques, pourrait mettre sur le marché de grosses quantités de pétrole. Notamment le potentiel accord sur le nucléaire qui se discute en Iran actuellement pourrait lever plusieurs embargos sur le pays, dont celui sur le pétrole, tout du moins en partie.








SUV à Paris : pour le lobby de la voiture, surfacturer le stationnement est une fausse solution

08/02/2024

L'économie française sera à la peine en 2024

08/02/2024

« Taxe lapin » : Gabriel Attal promet de s’attaquer aux rendez-vous médicaux non honorés

01/02/2024

Déficit budgétaire de la France : en 2023, la situation est pire que prévu

25/01/2024

Défaillances d’entreprises : le pire quatrième trimestre depuis 30 ans

18/01/2024

Tabac : baisse des ventes encore en 2023

11/01/2024

Bonus réparation : les réparateurs ont augmenté leurs tarifs

04/01/2024

« Réduflation » : vers plus de transparence dans la grande distribution

04/01/2024
Facebook
Twitter