Voitures électriques chinoises : enquête de l'Europe sur leur impact



Jeudi 14 Septembre 2023
Aurélien Delacroix

L'Europe s'interroge sur le rôle des subventions chinoises dans le succès des voitures électriques du pays sur son marché. Alors que ces véhicules gagnent en popularité, l'Union européenne lance une enquête pour comprendre les mécanismes qui rendent ces produits si compétitifs.


La montée en puissance des voitures électriques chinoises

La Chine a pris une avance significative dans le domaine des voitures électriques, notamment en matière de technologies de batterie. Les constructeurs chinois ont capitalisé sur un vaste marché intérieur pour développer des économies d'échelle impressionnantes. Aujourd'hui, les voitures électriques chinoises inondent les marchés mondiaux et l'Europe n'échappe pas à cette tendance. Selon Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, ces voitures « inondent aujourd'hui les marchés mondiaux » grâce à « des subventions publiques massives » qui maintiennent leurs prix artificiellement bas.

L'annonce de l'enquête européenne a été saluée par des acteurs clés de l'industrie automobile au sein de l'Union, notamment la France et l'Allemagne. Bruno Le Maire, ministre de l'Économie français, a même qualifié cette initiative de « très bonne décision ». Le lobby européen de l'automobile, l'ACEA, s'est également montré favorable à l'enquête. Sigrid de Vries, directrice générale de l'ACEA, a indiqué que les importations de voitures électriques chinoises « ont déjà un impact sur les parts de marché des constructeurs européens à domicile ».

Enjeux pour l'industrie automobile européenne

Cependant, la réaction de la Chine à cette enquête reste incertaine et pourrait avoir des répercussions sur la relation commerciale entre les deux puissances. Par ailleurs, la France envisage une réforme des subventions aux voitures électriques basée sur un « score environnemental », une démarche qui pourrait limiter l'impact des voitures électriques chinoises sur le marché français. 

Alors que les voitures électriques chinoises gagnent du terrain en Europe, la décision de la Commission européenne de lancer une enquête sur les subventions chinoises reflète les préoccupations grandissantes sur les conditions de concurrence. Ursula von der Leyen a insisté sur l'importance d'un « dialogue » avec Pékin, tandis que Valdis Dombrovskis, commissaire au Commerce, prévoit une visite en Chine pour discuter de la situation.



Tags : automobile





Un premier trimestre 2024 encourageant pour la croissance française

02/05/2024

Amazon condamné en Italie pour pratiques commerciales déloyales

25/04/2024

La SFAM en liquidation judiciaire : consommateurs et salariés sur le carreau

25/04/2024

Vers un Compte épargne temps universel pour les salariés français

18/04/2024

Crise de croissance chez Tesla

18/04/2024

Défaillances d'entreprises : nouveau record au premier trimestre 2024

11/04/2024

Échec des négociations sur l'emploi des seniors

10/04/2024

Le gouvernement lance l’Ecobalyse, une sorte d’éco-score de l’habillement

04/04/2024
Facebook
Twitter