VTC : des améliorations pour les chauffeurs, des prix plus élevés pour les usagers



Jeudi 21 Décembre 2023
Aurélien Delacroix

Les chauffeurs de Véhicules de Tourisme avec Chauffeur (VTC) sont sur le point de voir leurs conditions de travail et de rémunération s'améliorer grâce à deux accords signés récemment entre les plateformes et les syndicats. Ces accords portent sur une augmentation du prix minimum par course et l'introduction d'une garantie horaire minimale.


Des accords en faveur des chauffeurs de VTC

Les plateformes de VTC, dont Bolt, Uber, Heetch et Le Cab, en concertation avec les syndicats de chauffeurs, ont convenu d'une augmentation du prix minimum d'une course. Initialement fixé à 7,65 euros nets en début 2023, ce tarif passera à 9 euros nets directement dans la poche des chauffeurs, comme le révèle Le Parisien. Yassine Bensaci, vice-président de l'Association des Chauffeurs VTC de France (AVF), exprime son désir de voir ce montant atteindre 10 euros nets à terme.

Cette hausse tarifaire ne concerne que 8 % des trajets commandés, mais implique une augmentation des coûts pour les usagers. En effet, avec les commissions des plateformes oscillant entre 18 % et 25 %, le coût minimal d'un trajet pour un particulier devrait avoisiner les 10,60 euros. Simon Dabadie, directeur général France de Heetch, souligne l'importance de cette évolution pour maintenir une rémunération juste pour les chauffeurs.

Les clients pourraient payer plus cher

L'autre accord majeur concerne la mise en place d'une garantie horaire minimale pour les chauffeurs, similaire à un salaire minimum pour les travailleurs indépendants. À partir du 1er mai, cette garantie sera fixée à 30 euros nets de l'heure et tiendra compte de plusieurs facteurs, comme le type de véhicule et la nature du service (standard ou premium). Cette mesure, qui sera révisée dans deux ans, vise à assurer une rémunération décente pour les chauffeurs, notamment en compensant le « temps d’approche », c’est-à-dire les minutes passées dans le trafic pour rejoindre un client.

Yassine Bensaci se félicite de cette initiative, qui devrait aider les chauffeurs ayant du mal à trouver un équilibre financier. Cette garantie devrait également encourager les chauffeurs à accepter davantage de courses, améliorant ainsi le service pour les clients.

Bien que ces accords soient une avancée pour les chauffeurs, ils risquent d'entraîner une augmentation des tarifs pour les usagers. Les coûts supplémentaires engendrés par la garantie horaire minimale pourraient se répercuter sur le prix des courses, bien que les plateformes s'engagent à prendre en charge une partie de ces coûts. Les détails de cette répercussion tarifaire restent à préciser avant la mise en œuvre effective des mesures.



Tags : VTC

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 29 Février 2024 - 06:00 Casino en crise avec des pertes monumentales






SUV à Paris : pour le lobby de la voiture, surfacturer le stationnement est une fausse solution

08/02/2024

L'économie française sera à la peine en 2024

08/02/2024

« Taxe lapin » : Gabriel Attal promet de s’attaquer aux rendez-vous médicaux non honorés

01/02/2024

Déficit budgétaire de la France : en 2023, la situation est pire que prévu

25/01/2024

Défaillances d’entreprises : le pire quatrième trimestre depuis 30 ans

18/01/2024

Tabac : baisse des ventes encore en 2023

11/01/2024

Bonus réparation : les réparateurs ont augmenté leurs tarifs

04/01/2024

« Réduflation » : vers plus de transparence dans la grande distribution

04/01/2024
Facebook
Twitter