Paiement en ligne : coup de frein sur l'authentification forte



Jeudi 29 Août 2019
Anton Kunin

Selon les informations du quotidien Les Echos, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni ont choisi de repousser l’échéance du 15 septembre 2019, initialement prévue pour la mise en place de l’authentification forte pour les paiements à distance.


L’authentification forte, une alternative solide au dispositif OTP

La fameuse DSP2 (directive européenne sur les services de paiement) ambitionnait de le faire au 15 septembre 2019, finalement la Banque de France a choisi de lever le pied et donner plus de temps aux banques pour s’adapter. L’authentification forte, censée remplacer l’actuel dispositif OTP (one-time password) utilisé pour les paiements à distance, sera donc mise en place en 2022 et non pas en 2019.

Mais qu’est-ce que l’authentification forte ? Il s’agit d’un ensemble de procédures fondées sur l’utilisation d’au moins deux éléments parmi les trois suivants : un élément connu du seul payeur comme un mot de passe, un élément en la possession du seul payeur (smartphone par exemple) et un élément lié à la personne elle‑même (empreinte digitale ou voix). L’avantage de ce dispositif est que ces éléments sont mutuellement indépendants, au sens où la compromission de l’un ne met pas en danger la sécurité des autres.

Un dispositif encore plus sécurisé

Concrètement, une fois ce dispositif mis en place, lorsque vous saisirez les données de votre carte bancaire sur un site marchand, pour valider le paiement il ne vous suffira plus de saisir un code reçu par SMS, comme c’est le cas actuellement. Il faudra ouvrir l’application mobile de la banque sur votre smartphone et vous authentifier soit en saisissant un code secret, soit en scannant votre empreinte digitale.

L’avantage de ce dispositif est qu’il exclut la possibilité de fraude en cas de vol à la fois de la carte bancaire et du smartphone (ce qui a de fortes chances d’arriver lorsqu’on se fait voler son sac à main). Ce dispositif vise aussi à protéger contre les manipulations du réseau mobile, les escrocs les plus chevronnés réussissant aujourd’hui à faire rediriger les SMS entrants sur un numéro de téléphone donné vers le leur.




Dans la même rubrique :
< >





5,1 millions de personnes riches en France

11/06/2020

Immobilier : hausse des taux moyens de crédit

04/06/2020

L'actionnariat salarié, une piste pour redresser l'économie après le coronavirus

28/05/2020

Renault Sandouville va rouvrir ce vendredi 22 mai

20/05/2020

Une aide pouvant aller jusqu'à 1.500 euros pour les salariés du privé

12/05/2020

Lourdes pertes pour Air France-KLM au premier trimestre

07/05/2020

Airbus annonce d'importantes pertes à cause du coronavirus

29/04/2020

La Poste : 10.000 « points de contact » seront rouverts d'ici fin avril

09/04/2020