Nucléaire : les travaux de maintenance des centrales inquiètent



Jeudi 6 Mars 2014
Paolo Garoscio

La sécurité des centrales nucléaires françaises du parc d’EDF ont fait l’objet d’un rapport de la part de Jean Tandonnet. Un rapport que le journal Les Echos a pu visionner et qui estime que si les résultats sont « encourageants », il existe encore beaucoup de points sur lesquels le parc français d’EDF est moins bon que les parcs britanniques ou américains. Notamment au niveau des accidents du travail.


Nucléaire : les travaux de maintenance des centrales inquiètent
Alors qu’EDF espère convaincre de prolonger la durée de vie de son parc nucléaire afin de la faire passer au-delà des 40 ans initialement prévus, ce nouveau rapport que Jean Tandonnet a remis aujourd’hui au rapporteur de la commission d’enquête du coût du nucléaire, le député EELV Denis Baupin, met l’accent sur la sécurité des travailleurs et sur les travaux nécessaires et en cours.

L’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) avait déjà estimé qu’EDF était « débordée » par les travaux sur son parc comme le rapportait un article des Echos du 14 février 2014, Jean Tandonnet dans son rapport « déplore le nombre très élevé d’événements significatifs pour la sûreté associés aux non-qualités de maintenance » qui seraient en hausse de 80% selon ce que rapportent Les Echos.

De plus, la sécurité du travail serait « beaucoup trop éloignée des meilleurs pratiques internationales ». En France, il y aurait 3,3 accidents du travail pour 1 million d’heures travaillées dans les centrales françaises alors qu’au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis, dans les centrales d’EDF ? ces accidents sont bien moins fréquents (respectivement 0,7 accidents et 0,2 accidents par million d’heures de travail).

Toutefois, le rapport met en évidence une baisse des accidents de niveau 1 de 23% depuis 2010 et l’absence d’accidents de niveau 2 depuis cette année-là. Mais il reste que, toujours selon ce que rapportent les Echos, la disponibilité des centrales n’a été que de 78%, soit moins que ce qui était prévu par le groupe. De même, une moyenne de 26 jours d’arrêt de plus a été enregistrée pour chaque arrêt de centrale lié aux travaux de rénovation.




Dans la même rubrique :
< >





Formation professionnelle : le « parcours autonome d’achat » a fait chuter la durée des formations

28/10/2021

Forte baisse du chômage au troisième trimestre

27/10/2021

La détresse psychologique des salariés diminue légèrement mais reste élevée

21/10/2021

Réformes fiscales du quinquennat Macron : moins d’exilés fiscaux et plus de dividendes

14/10/2021

Le Prêt à taux zéro maintenu jusqu’à fin 2023

07/10/2021

Certains métiers vont profiter d'une hausse de salaire de plus de 80% en 2022 !

07/10/2021

Labels alimentaires : l’UFC-Que Choisir dénonce la faiblesse des exigences

30/09/2021

Hébergement-restauration : les effectifs ont fondu de 237.000 personnes durant la crise sanitaire

30/09/2021