Netflix s’affranchit de la « taxe App Store »



Vendredi 4 Janvier 2019
Anton Kunin

Netflix a arrêté la vente de nouveaux abonnements via l’App Store d’Apple. Ce contournement du système de facturation d’Apple lui donne désormais l’avantage d’éviter de lui laisser un tiers des sommes encaissés.


Netflix n’est pas le premier à bouder la facturation via l’App Store

Acheter un abonnement via une application iPhone / iPad est certes très facile pour les utilisateurs. Pour les éditeurs d’applications, en revanche, la pilule est moins facile à avaler. Et pour cause : en encaissant un règlement via l’App Store, ils sont obligés d’en partager 30% avec Apple. Mécontent de cette dîme qu’il estime injuste, Netflix a donc décidé de s’en affranchir.

Avec la dernière mise à jour de son application, Netflix vient donc de supprimer la possibilité de souscrire un abonnement au sein de son application. À la place, lorsque les utilisateurs cliquent sur « Souscrire un abonnement », ils sont désormais redirigés vers une page web qui s’ouvre dans le navigateur mobile, où ils finalisent leur souscription. Un moyen astucieux de contourner la facturation via l’App Store… que d’autres, tels Spotify et Epic Games (l’éditeur de Fortnite) avait déjà expérimenté avant lui.

Netflix quitte l’App Store : Apple risque d’encaisser 130 millions de dollars par an en moins

Selon les estimations du cabinet Sensor Tower, en 2018 Netflix a encaissé 853 millions de dollars de revenus via l’App Store. C’est 2,4 millions de dollars par jour, sur lesquels Apple prélèverait entre 360 000 et 720 000 dollars tous les jours. (Cette fourchette s’explique par la coexistence d’un taux à 30% pour les abonnés récents et d’un taux à 15% pour ceux dont l’abonnement court depuis plus d’un an.) Autant dire que les sommes que Netflix voyait passer devant son nez étaient conséquentes.

Avec cette décision de Netflix de ne plus facturer ses abonnés via l’App Store, c’est désormais Apple qui va s’en mordre les doigts. Si le nombre d’abonnés Netflix se maintient au même niveau, c’est désormais le compte en banque d’Apple qui risque d’être amputé d’au moins 130 millions de dollars par an. Pas sûr que la firme de Cupertino (qui mise tant sur son activité « Services » pour pallier la baisse des ventes d’iPhone) soit préparée à affronter cette éventualité.



Tags : Apple, Netflix





Réforme des retraites : un bonus-malus pour inciter à travailler plus longtemps ?

10/06/2019

Fusion Fiat-Renault avortée : le gouvernement français est-il responsable ?

10/06/2019

Crédit immobilier : des taux d’intérêt historiquement bas

05/06/2019

Budget courses : 58% des Français sont à 10 euros près

03/06/2019

France : 13% des décès sont attribuables au tabagisme

28/05/2019

3 salariés sur 5 estiment faire régulièrement des heures non rémunérées

28/05/2019

Renault et Fiat Chrysler : la fusion sur les chapeaux de roue

28/05/2019

Les Français épargnent de nouveau et beaucoup

27/05/2019