Lockheed Martin critiquée sur la non fiabilité du nouveau F-35



Jeudi 30 Janvier 2014
Paolo Garoscio

Celui qui devait être l’avion de chasse du futur le F-35 développé par l’entreprise d’armement Lockheed Martin ne cesse de faire l’objet de critiques. Dernier en date, et pas des moindres, Michael Gilmore, chef de l’expérimentation du Pentagone qui, dans un rapport, dévoile la non fiabilité de l’avion de chasse qui semble loin d’être prêt à voler. Pourtant l’entreprise devait les livrer en 2015.


cc/flickr/Cherry Point
cc/flickr/Cherry Point
Non seulement le F-35 est l’avion le système d’armement le plus cher de l’histoire avec un prix affiché de 219 millions d’euros pièce, mais il semblerait que le résultat soit loin d’être à la hauteur des espérances. Des vulnérabilités de l’appareil avaient déjà été mises en évidence par les techniciens du Pentagone comme des problèmes au casque de pilotage nécessaire en mode combat ou encore un risque lié aux éclairs.

Maintenant, outre des failles dans la carlingue et les moteurs qui nécessiteront sans doute une augmentation du poids de l’avion pour le rendre plus résistant (or ce poids est déjà proche de la limite ce qui risque de rendre ces modifications compliquées), ce sont les opérations nécessaires pour son entretien et sa mise en service qui sont « inacceptables pour des opérations de combat » selon Michael Gilmore.

D’autres erreurs ont également été mises en évidence sur le très complexe logiciel de gestion de l’avion et de l’armement. Des problèmes affichés par la version « B » du F-35 destinée aux corps des Marines car permettant un décollage sur une courte distance et surtout un atterrissage vertical. Lockheed Martin a toutefois réitéré ses garanties et estime être parfaitement en mesure de rendre parfaites ou presque les quelques 8,4 millions de lignes de code qui constituent le logiciel.




Dans la même rubrique :
< >





Formation professionnelle : le « parcours autonome d’achat » a fait chuter la durée des formations

28/10/2021

Forte baisse du chômage au troisième trimestre

27/10/2021

La détresse psychologique des salariés diminue légèrement mais reste élevée

21/10/2021

Réformes fiscales du quinquennat Macron : moins d’exilés fiscaux et plus de dividendes

14/10/2021

Le Prêt à taux zéro maintenu jusqu’à fin 2023

07/10/2021

Certains métiers vont profiter d'une hausse de salaire de plus de 80% en 2022 !

07/10/2021

Labels alimentaires : l’UFC-Que Choisir dénonce la faiblesse des exigences

30/09/2021

Hébergement-restauration : les effectifs ont fondu de 237.000 personnes durant la crise sanitaire

30/09/2021