Les tarifs hôteliers flambent à l'approche des JO



Jeudi 28 Décembre 2023
Aurélien Delacroix

À l'approche des Jeux Olympiques de Paris en 2024, une étude de l'UFC-Que Choisir révèle une hausse significative des tarifs hôteliers, suscitant des inquiétudes quant à l'accessibilité et la réglementation de l'hébergement touristique.


Une flambée des tarifs hôteliers sans précédent

Selon l'association de consommateurs UFC-Que Choisir, les hôtels à Paris connaîtront une hausse majeure de leurs tarifs autour de la fin du mois de juillet 2024, ce qui coïncide avec les Jeux Olympiques. L'étude révèle des augmentations tarifaires alarmantes, avec un exemple frappant : le prix moyen d'une nuitée passant de 317 euros à 1.033 euros, soit une hausse de 226%, entre le 12-13 juillet et le 26-27 juillet 2024. Ce constat est issu d'une comparaison des prix de 80 établissements hôteliers proches du lieu de la cérémonie d'ouverture, réalisée à 15 jours d'intervalle.

Ces chiffres ne sont pas isolés. Un relevé de l'Office du tourisme et des congrès de Paris indique une augmentation similaire des prix moyens d'une nuit en Île-de-France, passant de 169 euros en juillet 2023 à 699 euros pendant les JO.

Outre l'augmentation des tarifs hôteliers, les établissement imposent également des conditions de réservation plus rigides. Selon l'UFC-Que Choisir, environ 30% des hôtels exigent un minimum de deux nuitées, certains allant jusqu'à cinq nuitées. Par ailleurs, la moitié des hôtels interrogés déclarent avoir encore des chambres disponibles pour la cérémonie d'ouverture, laissant planer un doute sur la disponibilité réelle des autres établissements.

Une tendance récurrente durant les grands événements

Face à cette situation, la Répression des fraudes intensifie ses contrôles dans les hôtels et restaurants français. La ministre déléguée au Tourisme, Olivia Grégoire, a annoncé un objectif de 10.000 établissements contrôlés d'ici aux JO, afin de garantir un rapport qualité-prix équitable pour les touristes.

L'inflation des tarifs hôteliers durant les grands événements n'est pas un phénomène nouveau. L'UFC-Que Choisir rappelle avoir déjà observé des hausses de prix lors d'événements sportifs majeurs en France, comme l'Euro de foot en 2016 et la Coupe du monde 1998, bien que les augmentations aient été moins marquées.

Un phénomène similaire se dessine également sur les plateformes de location telles qu'Airbnb. Selon une étude de Deloitte, les prix des locations pourraient augmenter de 85% par rapport à 2022. Airbnb rapporte que 20% des Franciliens envisagent d'ouvrir leur porte aux visiteurs pendant les JO, une démarche qui pourrait aider à équilibrer le marché.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 29 Février 2024 - 06:00 Casino en crise avec des pertes monumentales






SUV à Paris : pour le lobby de la voiture, surfacturer le stationnement est une fausse solution

08/02/2024

L'économie française sera à la peine en 2024

08/02/2024

« Taxe lapin » : Gabriel Attal promet de s’attaquer aux rendez-vous médicaux non honorés

01/02/2024

Déficit budgétaire de la France : en 2023, la situation est pire que prévu

25/01/2024

Défaillances d’entreprises : le pire quatrième trimestre depuis 30 ans

18/01/2024

Tabac : baisse des ventes encore en 2023

11/01/2024

Bonus réparation : les réparateurs ont augmenté leurs tarifs

04/01/2024

« Réduflation » : vers plus de transparence dans la grande distribution

04/01/2024
Facebook
Twitter