Les non-remboursements de crédits en forte hausse



Jeudi 11 Août 2022
Anton Kunin

Le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP) a comptabilisé une hausse des inscriptions de 19% en juillet 2022, par rapport à juillet 2021. En cumulé sur les sept premiers mois de 2022, par rapport aux sept premiers mois de 2021, le chiffre est également en hausse (+18%).


Les incidents de remboursement des crédits en forte hausse

Malgré une amélioration globale de la conjoncture économique (et de l’emploi en particulier), les Français ont du mal à rembourser leurs crédits. Les derniers chiffres publiés par la Banque de France attestent d’une hausse de 19% des inscriptions au Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP) en juillet 2022, par rapport au même mois en 2021. La même tendance s’observe sur une plus longue durée également : en cumul sur les sept premiers mois de 2022, par rapport aux sept premiers mois de 2021, les inscriptions sont en hausse de 18%.

66.404 nouvelles inscriptions au FICP ont été comptabilisées en juillet 2022, contre 55.983 en juillet 2021. En cumul, leur nombre se monte à 457.525, contre 389.164 sur la période précédente. Pour rappel, le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP) recense les personnes qui ont rencontré des difficultés dans le remboursement d’un crédit souscrit à titre personnel, ainsi que les personnes en situation de surendettement.

Une hausse soudaine des désignations au titre du droit au compte

Les chiffres du surendettement présentent pour le moment une dynamique contraire : le nombre de dossiers déposés reste en recul de 10% sur les sept premiers mois de l’année 2022, par rapport aux mêmes mois de 2021 : 67.709 nouveaux dossiers ont été déposés sur la période, contre 75.133 sur la même période en 2021. Même tendance sur le seul mois de juillet 2022 également : 9.084, contre 9.790 en juillet 2021, soit une baisse de 7%.

Au sein de cette même publication dédiée à l’inclusion financière au sens large, la Banque de France nous apprend qu’en cette saison estivale, il s’observe une hausse notable des désignations d’établissements au titre du droit au compte (+10% en juillet 2022, par rapport à juillet 2021). (Toujours est-il qu’en cumul sur les sept premiers mois de 2022, ils s’inscrivent en baisse de 8%.)



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 29 Septembre 2022 - 08:35 Les taux d’usure remonteront au 1er octobre 2022






Les arrêts maladie se sont multipliés en 2021

08/09/2022

Medef : moins d'indemnisation chômage quand le marché de l'emploi se porte bien

01/09/2022

Escroqueries sur France Connect : l’authentification via le compte Ameli suspendue

01/09/2022

Les sociétés cotées ont versé des dividendes record au deuxième trimestre 2022

25/08/2022

Amazon : nouvelle hausse des commissions pour les vendeurs

18/08/2022

Les non-remboursements de crédits en forte hausse

11/08/2022

Loi de finances rectificative pour 2022 : un accord trouvé entre députés et sénateurs

04/08/2022

Les ruptures conventionnelles très en vogue dans les entreprises en 2021

04/08/2022