Les impôts directs ont augmenté de 25% depuis 2010



Lundi 18 Février 2019
Marie-Eve Wilson-Jamin

Dans le cadre du Grand débat national, une étude de l'IFRAP met en évidence la forte augmentation des impôts directs entre 2010 et 2017 : +25%.


Les impôts directs ont augmenté de plus de 25%, entre 2010 et 2017

Entre 2010 et 2017, les impôts directs ont augmenté de plus de 25%, selon une étude de l'Ifrap, commandée dans le cadre du Grand débat. En 2017, l'ensemble de ces impôts représentaient au total 18% du revenu de base et donc une hausse de plus de 63 milliards d'euros, atteignant 250 milliards d'euros en 2017.

Pour rappel, en 2017 les prélèvements obligatoires en France, et, ce, pour la première fois, ont passé la barre des 1 000 milliards d'euros, en raison d'une augmentation de 43,3 milliards par rapport à l'année précédente. Malgré les baisses d'impôts décidées par le gouvernement, la somme totale prélevée devrait continuer à augmenter pour atteindre 1 057 milliards d'euros en 2018, puis 1 070 milliards en 2019.

Les plus aisés paient 52% de l'ensemble des impôts directs

Si les impôts directs impactent r les revenus et le patrimoine des ménages, ils regroupent la CSG-CRDS, les prélèvements sociaux, l'impôt sur le revenu et sur les capitaux mobiliers, les taxes foncières et d'habitation, l'impôt de solidarité sur la fortune le cas échéant, et les droits de mutation à titre gratuit (droits de successions). Alors que les impôts indirects englobent, eux, la TVA et les différentes taxes sur les produits dont le carburant et le tabac.

Au final, selon la fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques, les 10% de foyers les plus aisés paient 52% de l'ensemble des impôts directs, soit 130 milliards d'euros sur les 250 milliards collectés en 2017. Les 30% de Français les moins aisés contribuent quant à eux à 2% du total des impôts directs.

 








Labels alimentaires : l’UFC-Que Choisir dénonce la faiblesse des exigences

30/09/2021

Hébergement-restauration : les effectifs ont fondu de 237.000 personnes durant la crise sanitaire

30/09/2021

Frais bancaires : l’écart entre les établissements se creuse toujours plus

23/09/2021

EDF pourrait reprendre l'activité nucléaire de GE à Belfort

23/09/2021

« Dernière crise avant l’Apocalypse », ou pourquoi notre système actuel n’est plus viable

16/09/2021

Un « cru » exceptionnel pour l’épargne réglementée en 2020

09/09/2021

France : 13% des PME risquent le dépôt de bilan d’ici 2024

02/09/2021

14 ans plus tard, Bernard Arnault sort du capital de Carrefour

02/09/2021