Les banques et l’économie sociale et solidaire apprennent à faire bon ménage



Jeudi 1 Octobre 2020
Anton Kunin

Le 1er octobre 2020 est marqué non pas par une mais par deux actualités touchant aux banques et à l’économie sociale et solidaire. Si les particuliers peuvent désormais faire des dons à des structures de l’économie sociale et solidaire via leur banque, un grand établissement de la place de Paris vient de proposer le premier prêt entreprise dont le taux sera indexé sur la performance extra-financière.


Économie sociale et solidaire : les banques inciteront leurs clients à faire des dons

Première bonne nouvelle pour les structures de l’économie sociale et solidaire : en plus des prêts à taux avantageux qui leur étaient déjà réservés à travers la Caisse des dépôts (qui collecte l’encours des Livrets de développement durable et solidaire), les particuliers qui détiennent ce type de livret peuvent désormais aussi leur faire des dons. Chaque année, les banques sélectionneront au moins dix structures de l’économie sociale et solidaire (association, fondation, mutuelle, coopérative, certaines sociétés commerciales, etc.) et se chargeront de leur reverser les dons que leurs clients feront à leur bénéfice.

Grâce à ce dispositif, les entreprises de l’économie sociale et solidaire devraient bénéficier d’une visibilité qu’elles n’avaient jamais eu jusqu’ici. En effet, les invitations à faire des dons seront diffusés à tous les détenteurs d’un Livret de développement durable et solidaire.

Un prêt à taux indexé sur les performances extra-financières, une première en France

Autre signe que les banques et la performance extra-financière d’une entreprise peuvent faire bon ménage, le 1er octobre 2020 la Caisse d’Épargne a distribué son premier « Prêt à Impact ». Celui-ci a été souscrit par la Régie Immobilière de la Ville de Paris, au profit de la Fondation Abbé Pierre. La particularité de ce type de prêt : son taux d’intérêt sera indexé sur un objectif de performance extra-financier social ou environnemental.

En l’occurrence, les structures du logement social devront atteindre certaines performances sociales sur des thématiques comme l’inclusion, le handicap, le vieillissement, la mixité urbaine et la santé des occupants, mais aussi sur des critères environnementaux, regroupés autour de trois thématiques : la performance énergétique et le rejet de gaz à effet de serre, la conduite bio-responsable des opérations et la mobilité décarbonée.




Dans la même rubrique :
< >





Théâtres et cinémas : le Conseil d’État valide le maintien de la fermeture

24/12/2020

Livret A : nouvelle collecte nette positive en novembre

23/12/2020

Crédits à la consommation : les établissements prêteurs dans le collimateur de l'UFC-Que Choisir

17/12/2020

Économie : la Banque de France esquisse des perspectives moroses

17/12/2020

Le chômage partiel est prolongé jusqu'à fin janvier, et peut-être au-delà

10/12/2020

Uber se sépare de ses activités dans les voitures autonomes

09/12/2020

1 Français sur 2 est à découvert au moins une fois par an

03/12/2020

Franchisés : l’analyse financière qui doit orienter le choix d’une enseigne

27/11/2020