Les Français ont beaucoup pioché dans leurs comptes courants fin 2023



Jeudi 15 Février 2024
Aurélien Delacroix

Malgré une diminution observée en fin d'année, les comptes courants des Français conservent un montant considérable, surpassant même les avoirs cumulés du Livret A et du Livret de développement durable et solidaire. Ce phénomène reflète une modification dans les habitudes d'épargne et de dépense des ménages, influencée par le contexte économique actuel.


Vers une gestion plus active de l'épargne

Au dernier trimestre 2023, la Banque de France a observé une baisse des montants présents sur les comptes courants des Français, qui s'élevaient à 568 milliards d'euros, une somme pourtant toujours supérieure aux avoirs du Livret A et du LDD, lesquels cumulaient 565 milliards d'euros. 

Ce repli de 17,2 milliards d'euros, après une pause au troisième trimestre, marque une reprise de la décollecte sur les dépôts à vue, ces comptes sur lesquels les fonds sont disponibles immédiatement mais qui, en général, ne génèrent pas d'intérêts pour le détenteur.

Les facteurs principaux de cette diminution sont identifiés comme étant les dépenses des ménages, qui ont été particulièrement stimulées par l'inflation et par la période des fêtes de fin d'année, ainsi que la recherche de placements plus rémunérateurs. En effet, face à des comptes courants peu ou pas rémunérés, les Français se tournent de plus en plus vers des options d'épargne offrant de meilleurs rendements, comme l'épargne réglementée ou les comptes à terme.

Un patrimoine financier conséquent

Le patrimoine financier des Français représente une somme colossale, s'élevant à 6.000 milliards d'euros à la fin septembre. Ce montant, difficile à appréhender, dépasse de loin la dette publique du pays et la capitalisation boursière des entreprises du CAC40. Parmi les placements privilégiés, l'assurance vie se distingue comme le premier choix des épargnants, suivi par les actions non cotées et l'épargne réglementée.

Cette préférence pour des placements diversifiés montre une évolution dans la stratégie financière des ménages français, qui cherchent à optimiser leurs rendements tout en naviguant dans un environnement économique marqué par l'inflation. Les évolutions observées au cours de l'année dernière soulignent une tendance vers une gestion plus active et consciente de l'épargne, avec un intérêt croissant pour des produits financiers offrant un meilleur équilibre entre risque et retour sur investissement.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Avril 2024 - 06:00 Crise de croissance chez Tesla






Services à la personne : la Cour des comptes prône une rationalisation des aides

28/03/2024

Catastrophes naturelles : le lourd bilan 2023 pour les assureurs

28/03/2024

Altice (SFR) dans la tourmente : entre perte d'abonnés et stratégie de désendettement

21/03/2024

La lutte contre la fraude fiscale et sociale rapporte à l’État

21/03/2024

Travail dissimulé : 1,2 milliard d'euros de cotisations éludé en 2023

14/03/2024

Bercy vise 20 milliards d'économies supplémentaires pour 2025

07/03/2024

Nokia taille de nouveau dans ses effectifs en France

07/03/2024

Tarifs bancaires : une augmentation modérée en 2024

29/02/2024
Facebook
Twitter