Les Français achètent de plus en plus de meubles



Vendredi 16 Février 2018
Anton Kunin

Les ventes de meubles poursuivent leur progression en 2017. Après +2,4 % en 2015 et +2,3 % en 2016, la filière a terminé l’année 2017 sur une croissance de 2 %, apprend-t-on du bilan annuel de l’Institut de Prospective et d’Études de l’Ameublement (IPEA).


Fortement corrélée au marché immobilier, la filière du meuble enregistre son troisième exercice consécutif de hausse

Le marché du meuble poursuit sa croissance en 2017 sur un rythme proche de celui des deux exercices précédents, à savoir +2 %. Sur l’année, les ventes réalisées par la filière ont donc progressé de 200 millions d’euros, pour s’établir à 9,76 milliards d’euros. Elles ont ainsi retrouvé leur niveau d’avant la crise du début des années 2010.

La Fédération française du négoce de l'ameublement (FNAEM) et l’organisation professionnelle L’Ameublement français, qui présentent ces résultats, précisent que le marché de l’ameublement est fortement corrélé au marché de l’immobilier neuf comme ancien. Les mises en chantier de logements neufs (420 000 logements commencés) et l’activité de l’immobilier ancien (958 000 transactions enregistrées) ont chacune progressé de 16 % sur un an, il est donc logique de s’attendre à ce que les ventes de meubles suivent cette tendance.

Le mobilier professionnel signe un recul de 1,6 %

En 2017, le segment qui enregistre la meilleure performance est les meubles de cuisine (+4 %). Constat également positif pour le meuble rembourré, qui termine l’année avec une progression de 2,3%. Le meuble de jardin tire également son épingle du jeu et affiche une croissance de 2%. Enfin, le segment de la literie affiche une progression de 3%, sur un rythme toutefois moins soutenu que celui des deux exercices précédents.

Quant au meuble meublant, bien qu’il reste le premier poste de dépenses de meubles des Français, il n’impulse la tendance du marché puisque ses ventes progressent à peine (+0,1 %). Bilan plus morose en revanche pour le meuble de salle de bain qui ne parvient toujours pas à redémarrer et affiche une évolution à la baisse avec un score de -1,6%. Même constat pour le mobilier professionnel de bureau : du fait de l’attentisme des premiers mois et du décalage de 2 à 3 mois entre prises d’ordres et facturations, ce marché s’établit aux alentours de 1,15 milliards d’euros, soit une baisse de 2,5 % par rapport à 2016.








Le chèque, le premier moyen de paiement le plus fraudé

07/07/2021

SNCF : la Défenseure des droits alerte sur ces gares qui ne vendent pas de billets

01/07/2021

Les embauches en forte hausse en mai 2021

24/06/2021

Climat : au sein du CAC 40, seule 1 société sur 2 est sur une trajectoire en dessous de 2 ˚C

17/06/2021

1 salarié sur 5 a déjà été victime de discrimination à l’embauche

10/06/2021

La France enregistre un fort rebond de la consommation

10/06/2021

Les drives Casino s’invitent sur Amazon

03/06/2021

Linky : les Français ne paieront pas pour le compteur d'Enedis

03/06/2021