Le chèque, le premier moyen de paiement le plus fraudé



Mercredi 7 Juillet 2021
Anton Kunin

L’ampleur de la fraude au chèque a presque doublé entre 2016 et 2020, passant de 272 millions d’euros à 538 millions d’euros en 2020. En 2020, il représentait 42% de la fraude aux moyens de paiement en montant, nous apprend la dernière édition de l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement.


De tous les moyens de paiement, c’est sur le chèque que le taux de fraude est le plus élevé

Bien que de moins en moins utilisé, le chèque n’a pas dit son dernier mot. En 2020, 614 milliards d’euros ont été échangés par ce moyen, ce qui en fait le troisième moyen de paiement scriptural en montant, derrière le virement et le prélèvement. Le chèque reste d’ailleurs associé à des transactions d’un montant important : en 2020, le montant moyen d’un chèque était de 522 euros.

C’est ce dernier point, couplé à sa nature non-numérique, qui attire les fraudeurs. Le chèque est devenu le moyen de paiement le plus fraudé en montant (il représentait 42% du total de la fraude en 2020). Son taux de fraude était également le plus élevé parmi tous les moyens de paiement (0,088%), indique l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement, rattaché à la Banque de France.

Le vol de chèques est à l’origine de 89% des cas de fraude

Les fraudeurs qui choisissent le chèque concentrent leurs efforts sur les chèques de montants élevés. Sur 10.000 chèques émis, seul 1,9 a fait l’objet d’une fraude en 2020. À titre de comparaison, sur 10.000 transactions par carte bancaire, plus de 5 étaient frauduleuses. Pour un cas de fraude au chèque, on comptabilisait 33 cas de fraude à la carte. Le chèque ne représente en effet que 3% des cas de fraude, alors même qu’il représente 42% des montants fraudés.

Le vol de chèques vierges reste la première source de fraude, devant la falsification et la contrefaçon. Le vol concerne en effet 89% des cas de fraude et 68% des montants. Le montant moyen d’un chèque volé était de 1.860 euros en 2020. La falsification et le détournement de chèques régulièrement émis mais interceptés par le fraudeur représentaient 8% des cas de fraude mais 26% des montants. Enfin, s’agissant de la falsification, le montant moyen d’un chèque falsifié était de 7.399 euros en 2020.








Taux d’usure : les conditions d’emprunt se durciront encore en juillet 2022

30/06/2022

Bercy revoit à la baisse la prévision de croissance pour 2022

30/06/2022

Livret A et LDDS : la collecte chute en mai 2022

23/06/2022

Un million de clients supplémentaires pour Crédit Agricole d'ici 2025

23/06/2022

Les Parisiens qui quittent la capitale vont surtout à Nice, Marseille et Bordeaux

16/06/2022

Assurance-chômage : l’Unédic espère une réduction rapide de sa dette

09/06/2022

Nouvel épisode dans la saga de l’acquisition de Twitter par Elon Musk

09/06/2022

Immobilier : sur un an, les prix ont augmenté de 7,3% dans l’ancien

02/06/2022