La presse est en fronde contre Google



Mercredi 14 Novembre 2012

En France et à l’étranger, Google fait l’objet d’attaques de la part du monde de l’actualité. Le nouvel agrégateur de contenu de Google, Google News, est notamment dans la ligne de mire des patrons de presse. Dans de nombreux pays par ailleurs, il est désormais question de taxer le site internet le plus utilisé du monde.


La presse est en fronde contre Google
Pour Rupert Murdoch ainsi que de nombreux patrons de presse de par le monde, les Google et autres Yahoo ne seraient que des parasites. C’est en somme ainsi que l’homme d’affaires australien décrivait en 2009 les moteurs de recherche les plus utilisés au monde, les qualifiant de « kleptomanes de contenu ». Cette défiance à l’égard des grands noms du web n’a rien d’anodin. Elle a en effet depuis fait des émules dans le monde.
 
Récemment en France, François Hollande a pris le parti des patrons de presse français. Éric Schmidt, à la tête de Google, s’est ainsi vu adresser un avertissement le sommant de satisfaire les demandes des rédactions françaises avant la fin de l’année 2012 sous peine de voir son service taxé en France. Cette idée de taxe, le chef de l’État français la tient en toute vraisemblance de l’Allemagne et l’Italie, où des mesures fiscales spécifiques ont en effet été étudiées à ce sujet.
 
En Allemagne par exemple, les législateurs se sont accordés sur un projet de loi visant à faire payer Google pour chaque article indexé sur Google News. Ce projet de loi a notamment été proposé par la Fédération allemande des éditeurs de presse et s’appuie sur le droit à la propriété intellectuelle pour justifier des commissions ainsi réclamées à Google. Examiné en novembre 2012, ce projet a suscité une levée de boucliers de la part des acteurs du web. Mais les éditeurs ont fait part de leur détermination, et ont obtenu le soutien public de Bernd Naumann, le ministre allemand de la Culture sur ce dossier.
 
Pour les grands représentants de la presse écrite, un agrégateur de contenu tel que Google News permet à son concepteur de tirer un bénéfice de contenus dont il n’est pas l’auteur. Pire encore, l’agrégateur réduirait la fréquentation des journaux en ligne, car, en présentant le titre et le chapeau de leurs articles, il dissuaderait les internautes de consulter les articles dans leur entièreté. Pour Google qui clame être chaque mois à l’origine de 4 milliards de clics en direction de sites d’actualité, la critique est invraisemblable.
 
L’idée d’une application systématique du droit à la propriété intellectuelle sur l’utilisation des articles par Google pourrait en effet grandement handicaper la visibilité des journaux sur le web. À l’heure où chaque internaute est par ailleurs un producteur d’information potentiellement valable, l’idée de faire payer l’accès aux contenus écrits aux individus et aux professionnels ne s’impose pas d’elle-même comme une option viable. Elle est, dans tous les cas, contraire à la philosophie qui sous-tend au fonctionnement de web depuis sa création ; à savoir que l’information doit circuler librement sans quoi l’invention de ce siècle serait rétrogradée au rang d’une nouvelle version du minitel.
 
L’automne 2012 a été l’occasion d’une véritable fronde contre Google. Malgré le consensus qui semble exister parmi les éditeurs de presse de par le monde, ceux-ci auront vraisemblablement du mal à imposer efficacement leurs vues. Car celles-ci sont en contradiction avec bien plus que quelques géants du web, dont les revenus publicitaires ont d’ailleurs dépassé ceux de la presse écrite sur le marché américain comme le soulignait le Guardian en mars 2012. Un combat de titan s’engage en 2012 ; l’affaire est à suivre.








Sécurité sociale : un déficit record en 2020

18/03/2021

Transports : Vinci Autoroutes s’écrit un futur durable

17/03/2021

Voici les secteurs dont le chiffre d’affaires a chuté le plus en 2020

11/03/2021

Les ventes de logements neufs en baisse de 30% en 2020

04/03/2021

Stellantis : une prime de 3.000 euros pour les salariés français

04/03/2021

Fnac Darty va rembourser rapidement son prêt garanti par l'État

25/02/2021

Le budget « ordinateur » et « smartphone » des Français en hausse continue

25/02/2021

Fonds de solidarité : 110.000 dossiers en attente pour décembre

18/02/2021