La détresse psychologique des salariés diminue légèrement mais reste élevée



Jeudi 21 Octobre 2021
Anton Kunin

Les salariés français sont 38% à estimer être en détresse psychologique. C’est beaucoup certes, toujours est-il que ce pourcentage est moins élevé, c’est moins qu’en mars 2021 (44%), nous apprend le cabinet RH Empreinte Humaine.


1 salarié sur 3 estime avoir une dépression nécessitant un accompagnement

Au fur et à mesure que la situation sanitaire s’améliore et que les salariés reprennent le chemin du bureau, ils restent nombreux à estimer être en détresse psychologique. D’après la dernière vague du baromètre de la santé psychologique des salariés réalisé par Opinionway pour le cabinet Empreinte Humaine, 38% des salariés se déclarent en détresse psychologique, dont 12% en détresse psychologique élevée. Toujours est-il que ces pourcentages sont moins élevés par rapport à ce qu’ils étaient en mars 2021, lors de la précédente vague de ce baromètre : à l’époque, ils étaient 44% à se dire en détresse psychologique, et 17% en détresse psychologique élevée.

Les femmes et les jeunes sont particulièrement nombreux à se sentir en détresse psychologique : ce constat est fait par 44% des femmes (contre 33% des hommes) et 50% des moins de 39 ans. Les salariés sont également nombreux à estimer avoir une dépression nécessitant un accompagnement : ils sont 33% dans cette situation aujourd’hui, contre 36% en mars 2021.
 

Le retour au bureau n’est pas forcément synonyme d’une plus grande efficacité dans le travail

Ce baromètre d’Empreinte Humaine nous apprend aussi que 19% des salariés ont déménagé depuis le début de la crise sanitaire. Ce taux monte même à 35% pour les télétravailleurs. Les télétravailleurs ayant déménagé présentent d’ailleurs moins de détresse psychologique que les autres (28% contre 43%). Preuve supplémentaire que les mauvaises conditions de logement sont propices à la détresse psychologique, parmi les 20% des salariés déclarant avoir été en arrêt maladie pour des raisons psychologiques, 69% déclarent avoir déménagé.

La détresse psychologique semble d’ailleurs diminuer au fur et à mesure que les salariés retournent au bureau. En effet, 56% des salariés en télétravail se disent en détresse psychologique, contre 36% de ceux qui ont réintégré le bureau. En revanche, le retour au bureau n’est pas forcément synonyme d’efficacité puisque seul 1 salarié sur 2 estime être plus efficace lorsqu’il travaille au bureau.








Taux d’usure : les conditions d’emprunt se durciront encore en juillet 2022

30/06/2022

Bercy revoit à la baisse la prévision de croissance pour 2022

30/06/2022

Livret A et LDDS : la collecte chute en mai 2022

23/06/2022

Un million de clients supplémentaires pour Crédit Agricole d'ici 2025

23/06/2022

Les Parisiens qui quittent la capitale vont surtout à Nice, Marseille et Bordeaux

16/06/2022

Assurance-chômage : l’Unédic espère une réduction rapide de sa dette

09/06/2022

Nouvel épisode dans la saga de l’acquisition de Twitter par Elon Musk

09/06/2022

Immobilier : sur un an, les prix ont augmenté de 7,3% dans l’ancien

02/06/2022