La Semaine de l'Eco du 7 juillet 2014



Jeudi 10 Juillet 2014
Paolo Garoscio

Les principales informations économiques de France et d'ailleurs de la semaine du 7 juillet 2014


Lundi 7 juillet 2014 : La SNCM va couler, c'est certain, mais quand ?

cc/flickr/ JeanbaptisteM
cc/flickr/ JeanbaptisteM
Il n'est désormais plus question de sauver la SNCM mais seulement d'en abréger les souffrances. Contre toute attente et en allant à l'encontre de ce que le gouvernement lui-même avait dit, l'Etat commence sérieusement à penser à un redressement judiciaire pour le groupe de transports maritime. Forcément, chez les marins, la tension et la grogne montent ; et le mouvement de grève s'intensifie.
 

Nuages noirs et risques d'orages à la 3ème conférence sociale

Nouveau rôle pour François Hollande : juge aux affaires familiales. Mission : tenter de réconcilier les héritiers du dialogue social à la française, moribond.
 
 

Mardi 8 juillet 2014 : Boycott de la CGT et de FO : Une conférence sociale pour rien ?

On avait pourtant prévenu François Hollande... Comme prévu hier la CGT et FO ont tour à tout décidé de boycotter la conférence sociale. Ne retenez pas comme cela peut être écrit ou dit un peu partour "la deuxième journée" car dans les faits, la conférence sociale, c'est aujourd'hui ! Hier, c'était les discours d'introduction, dont celui de François Hollande, qui n'a donc pas réussi à retenir Jean-Claude Mailly (FO) et Thierry Lepaon (CGT).
 
 

UMP : parti le plus endetté de l’histoire politique française

L’UMP n’a pas fini de manger le pain noir que le principal parti d’opposition républicain s’est cuisiné avec constance ces dernières années. Le rapport financier commandé par le triumvirat à la tête du parti et son secrétaire général par intérim n’a en effet rien de glorieux. Pire : la question de la survie de l’organisation politique est désormais posée.
 

Mercredi 9 juillet 2014 : Paris : Anne Hidalgo lance la super taxe sur les bureaux vides

Non non, ce n'est pas une taxe de plus se défend l'éxécutif parisien, mais un moyen de stimuler la transformation des bureaux vides en logements. Voire ! Les bailleurs qui ont sur les bras des locaux professionnels vides (il y aurait 6 à 7 % de la surface de bureau disponible dans la capitale en attente d'un locataire) faute de trouver une entreprise pour bien vouloir les occuper, ne l'entendront pas de cette oreille.
 
 

Jeudi 10 juillet 2014 : Réjouissez-vous : le 27 juillet vous arrêterez de travailler pour l’État

C’est le 27 juillet que les salariés cesseront de travailler pour l’État ! Il s’agit évidemment d’une boutade, mais elle est représentative de la pression fiscale qui s’est abattue sur les Français afin de payer les dépenses publiques.
 

70 milliards d'impôts nouveaux inventés, décrétés, votés et prélevés en trois ans !

La prochaine fois que l'on vous dit que les impôts n'ont pas augmenté vous aurez de quoi répondre : depuis 2011 la hausse a été continue. Et ce n'est pas que la fauter de la gauche puisque c'est sous le gouvernement Fillon que tout a commencé, pour continuer de plus belles sous le premier gouvernement Ayrault.
 




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 22 Mars 2018 - 13:35 La semaine de l'Eco du lundi 19 mars 2018

Jeudi 15 Mars 2018 - 08:15 La semaines de l'Eco du lundi 12 mars 2018






Labels alimentaires : l’UFC-Que Choisir dénonce la faiblesse des exigences

30/09/2021

Hébergement-restauration : les effectifs ont fondu de 237.000 personnes durant la crise sanitaire

30/09/2021

Frais bancaires : l’écart entre les établissements se creuse toujours plus

23/09/2021

EDF pourrait reprendre l'activité nucléaire de GE à Belfort

23/09/2021

« Dernière crise avant l’Apocalypse », ou pourquoi notre système actuel n’est plus viable

16/09/2021

Un « cru » exceptionnel pour l’épargne réglementée en 2020

09/09/2021

France : 13% des PME risquent le dépôt de bilan d’ici 2024

02/09/2021

14 ans plus tard, Bernard Arnault sort du capital de Carrefour

02/09/2021