La SFAM en liquidation judiciaire : consommateurs et salariés sur le carreau



Jeudi 25 Avril 2024
Aurélien Delacroix

La Société Française d'Assurances Multimédias (SFAM), courtier spécialisé dans les assurances pour produits électroniques, a été placée en liquidation judiciaire ce mercredi, suite à une décision du tribunal de commerce de Paris. Cette décision fait suite à une requête de l'Urssaf Rhône-Alpes pour le recouvrement de créances s'élevant à 11,76 millions d'euros.


La fin annoncée de la SFAM après des années de controverses

La SFAM, connue pour assurer des dizaines de milliers de produits électroniques, avait déjà été épinglée pour ses méthodes commerciales contestées. En 2019, l'entreprise avait conclu une transaction pénale de 10 millions d'euros après une enquête sur des pratiques commerciales trompeuses. Ce n'était que le début d'une série de procédures judiciaires qui ont finalement conduit à cette liquidation. Récemment, l'Urssaf a assigné la SFAM pour des arriérés de cotisations de sécurité sociale, aggravant sa situation financière déjà précaire.

La décision de liquidation, prononcée lors d'une audience à huis clos, a eu un impact immédiat, avec la cessation des activités de la SFAM à Romans-sur-Isère, laissant de nombreux employés sans emploi et sans salaire. Le PDG d'Indexia, Sadri Fegaier, maison-mère de la SFAM, était présent mais n'a pas répondu aux questions des médias ni aux préoccupations des consommateurs venus réclamer le remboursement de prélèvements jugés indus.

Les conséquences pour les consommateurs et les salariés

La liquidation laisse des centaines de personnes affectées, tant sur le plan professionnel que personnel. Les consommateurs, certains ayant subi des prélèvements allant jusqu'à plusieurs dizaines de milliers d'euros, se retrouvent en situation de grande précarité financière. Selon Me Emma Leoty, avocate de plusieurs plaignants, ces derniers ne sont pas prioritaires dans le cadre de la liquidation judiciaire, ce qui diminue leurs chances de récupérer leur argent face aux créanciers principaux tels que l'Urssaf.

La situation des salariés n'est guère plus enviable. Nombre d'entre eux n'ont pas reçu de salaire depuis plusieurs semaines, plongeant plusieurs familles dans une incertitude économique. Un représentant du comité social et économique a souligné la détresse des employés lors de l'audience, évoquant un climat de grande tension et d'inquiétude parmi le personnel.

En dépit de cette fermeture, la SFAM fait toujours face à des actions judiciaires. Elle sera jugée fin septembre pour ses pratiques commerciales, suite à une seconde enquête de la répression des fraudes. Par ailleurs, des actions au civil sont toujours en cours, menées par des consommateurs floués cherchant à récupérer des dommages et intérêts.



Tags : assurances, SFAM





Un premier trimestre 2024 encourageant pour la croissance française

02/05/2024

Amazon condamné en Italie pour pratiques commerciales déloyales

25/04/2024

La SFAM en liquidation judiciaire : consommateurs et salariés sur le carreau

25/04/2024

Vers un Compte épargne temps universel pour les salariés français

18/04/2024

Crise de croissance chez Tesla

18/04/2024

Défaillances d'entreprises : nouveau record au premier trimestre 2024

11/04/2024

Échec des négociations sur l'emploi des seniors

10/04/2024

Le gouvernement lance l’Ecobalyse, une sorte d’éco-score de l’habillement

04/04/2024
Facebook
Twitter