Deutsche Telekom s’intéresse à une fusion avec Orange



Jeudi 28 Novembre 2019
Paolo Garoscio

Une fusion entre les deux opérateurs Orange et Deutsche Telekom est-elle possible ? Les points problématiques sont nombreux et elle paraît peu probable. Mais selon la presse allemande, le PDG de Deutsch Telekom ne serait pas contre une telle option. L’opérateur français a toutefois démenti dans la foulée qu’une telle opération était envisagée par le groupe.


Pixabay/Kalhh
Pixabay/Kalhh

Une opération qui intéresse Deutsche Telekom

C’est le journal économique allemand Handelsblatt, citant des sources proches du dossier, qui révèle mercredi 27 novembre 2019 que le PDG de Deutsch Telekom, Timotheus Höttges, réfléchirait aux synergies possibles entre son opérateur et celui de Stéphane Richard. Mais il semblerait que l’affaire soit unilatérale : le jour même, Orange a officiellement démenti cette information.

Reuters, de son côté, n’a pas pu obtenir de confirmation ou de démenti de la part de l’opérateur allemand mais rappelle qu’une telle opération n’est pas envisagée pour la première fois. Deutsche Telekom et Orange avaient entamé des discussions préliminaires en 2017 concernant un potentiel rapprochement, mais l’affaire avait été rapidement abandonnée pour des raisons économiques et, probablement, politiques.

Une fusion qui serait un rachat

Avant le démenti, l’action d’Orange a bondi de 2,5% en Bourse le mercredi 27 novembre 2019 dans l’après-midi, et ce malgré les très maigres chances qu’une telle opération soit réalisée.

L’un des problèmes principaux qui viendraient mettre les bâtons dans les roues à une telle fusion est la différence entre la valorisation boursière d’Orange, dont le capital est de 40 milliards d’euros environ, et Deutsche Telekom, qui pèse en Bourse plus de 70 milliards. Une fusion qui pourrait donc ne pas se faire de manière égalitaire.

L’opération, dans les faits, serait un rachat d’Orange par Deutsche Telekom. Et dans ces conditions, difficile de croire que l’État français donne son aval ou que l’État allemand la soutienne, à moins de ne risquer d’envenimer les relations entre les deux pays.

 




Dans la même rubrique :
< >





Les entreprises continuent d’embaucher au premier trimestre 2022

21/04/2022

Just Eat supprime près de 270 postes en CDI en France

14/04/2022

Fin du « quoi qu’il en coûte » : les défaillances d’entreprises en nette hausse

14/04/2022

Trois mois après son lancement en France, premier bilan satisfaisant pour Trenitalia

07/04/2022

Les pâtes et les viandes surgelées en tête des produits les plus sujets à l’inflation

07/04/2022

Orange : la nouvelle direction dissociée est connue

31/03/2022

Le déficit public a bien diminué en 2021, la dette un peu moins

29/03/2022

Rançongiciels : les montants demandés en forte hausse en 2021

24/03/2022