Déficit budgétaire de la France : en 2023, la situation est pire que prévu



Jeudi 25 Janvier 2024
Anton Kunin

En 2023, la France a connu un accroissement inattendu de son déficit budgétaire, dépassant les prévisions antérieures. Cette dégradation, révélée par le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, pose des défis majeurs pour le redressement des finances publiques et annonce des perspectives économiques tendues pour 2024.


La baisse des recettes fiscales creuse le déficit budgétaire

Le déficit budgétaire de la France pour l'année 2023 s'est élevé à 173,3 milliards d'euros, surpassant de 2 milliards les estimations précédentes. Cette révision à la hausse, annoncée par Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, résulte d'un affaiblissement des recettes fiscales, notamment en ce qui concerne l'impôt sur les sociétés et la TVA. En effet, les recettes nettes du budget général se sont avérées inférieures de 7,8 milliards d'euros aux prévisions de la Loi de Finances de fin de gestion pour 2023 (LFG), révélant un contexte économique moins dynamique que prévu.

Cette situation s'explique principalement par une sous-performance notable dans la collecte de l'impôt sur les sociétés, avec un manque à gagner de 4,4 milliards d'euros, et de la TVA, inférieure de 1,4 milliard à la prévision. Cette baisse des recettes fiscales suggère un ralentissement de l'activité économique et une dynamique fiscale moins vigoureuse qu'espéré. Parallèlement, une moins-value de 1,4 milliard d'euros a été constatée sur l'impôt sur le revenu, aggravant ainsi le déficit.

Une hausse des dépenses publiques a pu être évitée en 2023

Face à cette situation, le gouvernement a néanmoins réussi à limiter l'augmentation des dépenses, inférieures de 6,2 milliards d'euros au niveau prévu en LFG. Cette économie s'explique par une sous-exécution des crédits des ministères et une moindre mobilisation du prélèvement sur recettes au profit des collectivités territoriales. Néanmoins, ces efforts de maîtrise budgétaire semblent insuffisants face à la dégradation des recettes, laissant présager des défis importants pour le budget 2024. En effet, la prévision de croissance pour 2024 est jugée trop optimiste par certains experts, et le gouvernement pourrait être contraint de revoir ses objectifs d'économies à la hausse pour répondre à ces nouveaux enjeux financiers.

La révélation de ce déficit plus important que prévu en 2023, met en lumière les difficultés économiques et fiscales auxquelles la France doit faire face. Alors que le gouvernement s'efforce de maîtriser le déficit, les perspectives pour 2024 restent incertaines, et des ajustements significatifs pourraient s'avérer nécessaires pour assurer la stabilité financière du pays dans les années à venir.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 29 Février 2024 - 06:00 Casino en crise avec des pertes monumentales






SUV à Paris : pour le lobby de la voiture, surfacturer le stationnement est une fausse solution

08/02/2024

L'économie française sera à la peine en 2024

08/02/2024

« Taxe lapin » : Gabriel Attal promet de s’attaquer aux rendez-vous médicaux non honorés

01/02/2024

Déficit budgétaire de la France : en 2023, la situation est pire que prévu

25/01/2024

Défaillances d’entreprises : le pire quatrième trimestre depuis 30 ans

18/01/2024

Tabac : baisse des ventes encore en 2023

11/01/2024

Bonus réparation : les réparateurs ont augmenté leurs tarifs

04/01/2024

« Réduflation » : vers plus de transparence dans la grande distribution

04/01/2024
Facebook
Twitter