De la valeur humaine à la valeur ajoutée

Cofely Ineo, modèle de cohésion



Jeudi 12 Juillet 2012
La Rédaction

Qu’y a-t-il de commun entre les infrastructures techniques du Centre hospitalier de Gonesse, la réhabilitation du réseau à haute tension du Burundi, les quatre parcs d’énergie solaire en construction en Vendée ou encore les travaux d’électrification de la centrale nucléaire de Flamanville ? Quatre lettres tout simplement. C’est à dire une société, Ineo, qui a fait de sa multi-compétence et de son apparente hétérogénéité une force. Focus sur une mise en cohérence.


De la valeur humaine à la valeur ajoutée
Ineo, qui dépend du groupe GDF-Suez regroupe aujourd’hui près de 15 000 collaborateurs présents dans le monde entier. Cœurs de métier de l’entreprise: le génie électrique, les systèmes d’information et de communication. Autant dire une sphère large et en constante évolution où Ineo a pu acquérir une position leader grâce à son expertise technologique mais aussi –et à parts égales- grâce à son esprit d’entreprise. Pour Guy Lacroix qui dirige Ineo, la construction de ce dernier point était la clé essentielle de la réussite. L’esprit d’entreprise d’Ineo repose sur une armature particulière, un socle de quatre valeurs adoptées par les salariés : l’enthousiasme, la solidarité, l’exigence et le respect. Loin d’être une simple déclaration d’intention, ces mots ont un contenu, un sens et trouvent application au quotidien.
 
L’enthousiasme
L’enthousiasme, c’est l’ouverture aux autres, au monde et à ses évolutions, à l’ensemble des partenaires, en interne comme en externe. En application de la formule selon laquelle « on ne fait bien que ce que l’on aime », l’enthousiasme fait naître la volonté de faire et de progresser, l’envie d’innover et de partager. Prolongement naturel de cet axe, la capacité d’Ineo à proposer à ses collaborateurs des progressions dans leur carrière, au travers de la formation continue et en particulier grâce à l’école Ineo…Rien que de très normal au fond, puisqu’Ineo signifie en latin « aller vers »... Et au final, un pari gagnant-gagnant pour l’entreprise puisqu’elle s’attache ainsi la collaboration à long terme des meilleurs talents.
 
La solidarité
Autre valeur fondamentale, la solidarité. Qu’il soit ingénieur, commercial ou chef d’équipe technique, le salarié d’Ineo ne peut se vivre comme un homme seul. Il est au cœur d’une imbrication de défis et de demandes, dépendant d’une intelligence collective et partenariale. Adossé à cette logique, les responsables d’Ineo sont particulièrement attentifs à leurs relations-clients : elles sont fondées sur la participation, la co-innovation, bref un échange mutuel et constant qui permet de satisfaire les attentes au plus près. L’implication personnelle des salariés de l'entreprise se diffuse bien au-delà du cadre de travail : depuis des années, la société apporte un soutien actif à de grandes causes comme le handicap (au travers de l’association Perce-Neige et à la mission PHARE : Personnel handicapé : Anticiper, Reclasser, Employer) ou la maladie neurologique (avec l’association de Locked-in Syndrom ALIS) en leur proposant des outils de communication informatiques. 
 
L’exigence
L’exigence, vis-à-vis de soi-même en premier lieu- trouve naturellement sa place comme la troisième valeur-phare d’Ineo. Exigence dans le savoir-faire, dans la qualité des solutions proposées. Là est sans doute la marque de fabrique d’Ineo qui s’attache à toujours proposer le meilleur à ses clients, de la première formulation du projet au suivi de la commande et à la maintenace. Ne pas céder à la facilité de plaquer des solutions toutes faites sur des problématiques, mais au contraire s’attacher à faire du sur-mesure pour répondre aux attentes des clients : c’est une ligne de conduite à laquelle Ineo ne déroge jamais. L’entreprise a pour exigence de n’apporter que des solutions singulières et personnalisées. Impossible dès lors pour l’ensemble de ses collaborateurs de relâcher l’effort et la vigilance puisqu’il faut non seulement viser mais, surtout, atteindre le meilleur.
 
Le respect
Dans ces conditions, la quatrième valeur –qui au fond est sans doute la première !- ne peut être que le respect. Respect des autres, respect de ses partenaires, de ses clients, de ses collaborateurs. L’attention que porte Ineo aux conditions de sécurité de ses salariés est particulièrement révélatrice, tout comme, sur le plan de la responsabilité en terme de vitalité du tissu industriel français, l’engagement en direction des PME auxquelles Ineo assure 40% de ses achats.
 
En instituant ces quatre principes comme la colonne vertébrale de l’entreprise, Guy Lacroix a donné vie à un projet d’entreprise humain et responsable. Mais il a également réussi son pari économique. En dépit de la crise, la culture entrepreneuriale d’Ineo lui a permis non seulement de maintenir mais aussi de développer ses positions, notamment à l’exportation. La raison ? Une très bonne anticipation des évolutions des demandes du marché, grâce justement à cet esprit d’entreprise. Parce qu’Ineo se vit comme un système ouvert, parce qu’elle fait du dialogue et de l’échange des vertus cardinales à tous les niveaux de son organisation.Elle anticipe en permanence les évolutions technologiques et sociétales qui touchent ses clients : énergie, numérique,…








Dieselgate : une action de groupe contre Volkswagen en France

12/11/2020

Le Printemps va fermer sept magasins, 450 emplois touchés

12/11/2020

Ryanair : pas de remboursements malgré le confinement

05/11/2020

Produits non essentiels : « c'est le bordel » selon Michel-Edouard Leclerc

05/11/2020

L'aéroport le plus fréquenté d’Europe est désormais… Roissy-Charles de Gaulle

29/10/2020

Sodexo annonce la suppression de 2.000 postes

29/10/2020

Assurance chômage : fort bond des dépenses de l’Unédic en 2020

22/10/2020

Cadres : les intentions d'embauche sont au plus bas

15/10/2020