Charges, baisses d'impôts : Manuel Valls fait le grand écart devant les entrepreneurs



Jeudi 3 Juillet 2014
Olivier Sancerre

Le premier Ministre Manuel Valls a tracé la feuille de route économique pour une interview dans Les Echos. Tous les dossiers chauds du moment y passent, de la conférence sociale aux baisses d’impôts.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Le chef du gouvernement a une mission délicate : jouer l’équilibriste entre les promesses faites aux entrepreneurs et les actions plus sociales que sa famille politique — et une partie de son électorat — exige. Manuel Valls tape ainsi du poing sur la table : aux menaces des mouvements patronaux qui agitent une non-participation à la conférence sociale des 7 et 8 juillet, il affirme comprendre « l'inquiétude, l'angoisse, l'exaspération parfois, de beaucoup d'entrepreneurs, qui créent la richesse et l'emploi et dont les carnets de commandes sont insuffisants et incertains ». Mais il n’est pas question de « se plaindre du trop d'Etat et déserter le dialogue social ». Il donne cependant un gage, en reportant partiellement le compte pénibilité.
 
Manuel Valls annonce aussi une « visibilité complète sur les engagements » concernant les baisses de charge et plus globalement, le pacte de responsabilité censé donner de l’air aux entreprises. De fait, les charges baisseront bel et bien, de 6,5 milliards en 2015 pour commencer.
 
S’il caresse tout autant qu’il tape sur les patrons, le premier Ministre se fait beaucoup plus flou pour les ménages. La question des baisses d’impôts est ainsi évacuée à 2017 : « Une réforme est nécessaire », explique t-il sans donner plus de précision.








Les entreprises continuent d’embaucher au premier trimestre 2022

21/04/2022

Just Eat supprime près de 270 postes en CDI en France

14/04/2022

Fin du « quoi qu’il en coûte » : les défaillances d’entreprises en nette hausse

14/04/2022

Trois mois après son lancement en France, premier bilan satisfaisant pour Trenitalia

07/04/2022

Les pâtes et les viandes surgelées en tête des produits les plus sujets à l’inflation

07/04/2022

Orange : la nouvelle direction dissociée est connue

31/03/2022

Le déficit public a bien diminué en 2021, la dette un peu moins

29/03/2022

Rançongiciels : les montants demandés en forte hausse en 2021

24/03/2022