Augmentation de capital et cession d'actifs pour Alstom



Jeudi 9 Mai 2024
Aurélien Delacroix

L'équipementier ferroviaire Alstom a dévoilé un ensemble de mesures stratégiques pour renforcer son bilan et à maintenir sa solvabilité. Cela passera par une augmentation de capital à hauteur d'1 milliard d'euros.


Un plan ambitieux pour désendetter Alstom

Après une période de forte consommation de trésorerie, le groupe annonce une réduction significative de cette dernière, s'établissant à 557 millions d'euros pour l'exercice clos en mars 2024. Pour appuyer cette amélioration, Alstom prévoit une augmentation de capital de 1 milliard d'euros et une émission de dette hybride de 750 millions d'euros.

Les mesures adoptées par Alstom visent à dégager un total de deux milliards d'euros afin de réduire son endettement. Une part notable de ce montant proviendra de cessions d'actifs, incluant notamment la vente à l'allemand Knorr-Bremse AG de certaines activités de signalisation en Amérique du Nord, pour un montant de 630 millions d'euros. La stratégie de désendettement inclut aussi l'émission prochaine d'une obligation hybride, prévue pour être lancée d'ici fin septembre, sous réserve de l'approbation de l'Autorité des marchés financiers (AMF).

L'augmentation de capital, prévue également pour une mise en œuvre avant la fin septembre, a été fixée à environ 1 milliard d'euros. Des institutions financières telles que la banque publique Bpifrance et La Caisse de dépôt et placement du Québec ont déjà exprimé leur intention de souscrire à cette augmentation. De plus, un consortium de banques garantira le reste de l'augmentation, équivalent à 750 millions d'euros, préservant ainsi le droit préférentiel de souscription des actionnaires existants.

Croissance soutenue pour 2024 et 2025

Malgré une réduction de la consommation de trésorerie, Alstom a réussi à enregistrer un flux de trésorerie positif de 562 millions d'euros durant le second semestre de l'exercice 2023-2024. Cette performance s'inscrit dans un contexte où le chiffre d'affaires a augmenté de 6,7 %, atteignant 17,62 milliards d'euros. Le résultat d'exploitation ajusté s'établit à 997 millions d'euros, correspondant à une marge de 5,7 %, une amélioration par rapport à l'exercice précédent.

Cependant, le bénéfice net ajusté a subi une baisse significative, passant de 292 millions d'euros à 44 millions d'euros. En réponse à ces résultats et dans le cadre de sa stratégie de renforcement du bilan, Alstom a pris la décision de ne pas distribuer de dividende à ses actionnaires pour cet exercice.

Pour l'année financière 2024-2025, Alstom se fixe des objectifs ambitieux avec une prévision de croissance du chiffre d'affaires d'environ 5 % et une marge d'exploitation ajustée d'environ 6,5 %. L'entreprise prévoit également de générer entre 300 et 500 millions d'euros de trésorerie au cours de cette période.








Un premier trimestre 2024 encourageant pour la croissance française

02/05/2024

Amazon condamné en Italie pour pratiques commerciales déloyales

25/04/2024

La SFAM en liquidation judiciaire : consommateurs et salariés sur le carreau

25/04/2024

Vers un Compte épargne temps universel pour les salariés français

18/04/2024

Crise de croissance chez Tesla

18/04/2024

Défaillances d'entreprises : nouveau record au premier trimestre 2024

11/04/2024

Échec des négociations sur l'emploi des seniors

10/04/2024

Le gouvernement lance l’Ecobalyse, une sorte d’éco-score de l’habillement

04/04/2024
Facebook
Twitter