Amazon Pharmacy va livrer des médicaments aux États-Unis



Jeudi 19 Novembre 2020
Olivier Sancerre

Amazon va livrer des médicaments aux États-Unis. Un marché gigantesque que le mastodonte du commerce en ligne compte dévorer à pleines dents grâce à sa puissance commerciale et ses infrastructures.


Amazon se lance sur un marché très lucratif

Depuis l'acquisition il y a deux ans de la start-up PillPack, spécialisée dans la vente et la livraison de médicaments, ce n'était plus qu'une question de temps pour qu'Amazon finisse par se lancer sur ce marché. C'est désormais officiel : Amazon Pharmacy va proposer aux clients de 45 États américains de gérer leurs ordonnances et de bénéficier de la livraison de leurs médicaments grâce au réseau d'entrepôts et de livreurs d'Amazon répartis partout sur le territoire américain. 

Depuis un portail web sécurisé, les clients pourront renseigner leurs informations d'assurance, sélectionner une option de paiement, et aussi obtenir des informations et des conseils de la part de pharmaciens en libre service. Amazon Pharmacy est promis à un bel avenir en ces temps épidémiques, où il vaut mieux rester à la maison plutôt que de se rendre physiquement dans une officine… Où le risque de rencontrer d'autres malades est bien présent.

Gérer les complications

Amazon Pharmacy a pour ambition de « gérer les complications de manière transparente afin que toute personne ayant besoin d'une ordonnance puisse comprendre ses options, passer sa commande au prix le plus bas possible et se faire livrer ses médicaments rapidement ». Les clients y trouveront des médicaments génériques et des médicaments d'origine, comme l'insuline, les crèmes de stéroïdes triamcinolones, la metformine pour contrôler la glycémie et le sumatriptan pour les migraines. En revanche, pas d'opioïdes qui sont surveillés de très près aux États-Unis en raison d'une utilisation abusive.

Amazon veut également pousser les abonnements à son offre de services Prime (119 $ par an), qui permet entre autres d'être livré en deux jours. Les abonnés qui ne disposent pas d'une assurance pourront économiser jusqu'à 80 % sur les médicaments génériques et 40 % sur les médicaments princeps (d'origine). Le marché américain de la pharmacie pèse 312 milliards de dollars par an, avec une croissance solide annuelle de 3 %.



Tags : amazon





Le Printemps va fermer sept magasins, 450 emplois touchés

12/11/2020

Ryanair : pas de remboursements malgré le confinement

05/11/2020

Produits non essentiels : « c'est le bordel » selon Michel-Edouard Leclerc

05/11/2020

L'aéroport le plus fréquenté d’Europe est désormais… Roissy-Charles de Gaulle

29/10/2020

Sodexo annonce la suppression de 2.000 postes

29/10/2020

Assurance chômage : fort bond des dépenses de l’Unédic en 2020

22/10/2020

Cadres : les intentions d'embauche sont au plus bas

15/10/2020

Lourd déficit pour le régime des retraites en 2020

15/10/2020