Stellantis : rentabilité record dans un marché automobile en pleine évolution



Jeudi 27 Juillet 2023
Aurélien Delacroix

Le géant de l'automobile Stellantis affiche des résultats financiers record pour le premier semestre 2023. Toutefois, le groupe se prépare à affronter un marché en constante évolution, notamment en ce qui concerne les prix des véhicules et l'électrification.


Une rentabilité qui fait des envieux

Stellantis a de quoi se réjouir. Au premier semestre 2023, le groupe a affiché des résultats financiers impressionnants. Avec un chiffre d'affaires de 98,4 milliards d'euros, en hausse de 12% par rapport à la même période de l'année précédente, et un bénéfice opérationnel ajusté de 14,1 milliards d'euros (+11%), le groupe a largement dépassé les attentes des analystes. Quant au bénéfice net, il s'est élevé à 10,9 milliards d'euros, en hausse de 37% par rapport à l'année dernière. Des chiffres qui confirment la solidité financière de Stellantis.

Le PDG du groupe, Carlos Tavares, ne cache pas sa satisfaction face à ces résultats. Selon lui, Stellantis a réussi à afficher la meilleure rentabilité au monde ce premier semestre, malgré une légère baisse de sa part de marché aux États-Unis (-1,3%) et en Europe (-2,2%). malgré cette performance financière exceptionnelle, Stellantis doit se préparer à affronter un marché automobile en pleine évolution. Un des défis majeurs réside dans l'anticipation des variations tarifaires. La crise des semi-conducteurs, qui a eu pour conséquence une augmentation générale des prix des véhicules en raison d'une offre limitée, semble s'atténuer. La production reprenant son cours, une baisse des prix est attendue sur le marché.

Un avenir tourné vers l'électrification

Face à cette situation, Stellantis se dit prêt à absorber ces baisses de prix grâce aux bénéfices réalisés au premier semestre et fin 2022. Comme l'a confirmé Carlos Tavares, le groupe n'a « aucune intention de geler nos prix à des niveaux qui ne sont pas compétitifs ». Cette annonce intervient alors que des constructeurs chinois entrent en scène dans cette guerre des coûts.

Dans le même temps, Stellantis reste tourné vers l'avenir, et notamment vers l'électrification. Avec l'ambition de vendre 50% de voitures électriques aux États-Unis d'ici 2030, le groupe envisage d'investir massivement dans ce domaine. Il a d'ailleurs annoncé vouloir investir 30 milliards d'euros au total d'ici 2025 dans l'électrification et les logiciels. Le projet de construction d'une nouvelle usine de batteries pour voitures électriques aux États-Unis, en partenariat avec Samsung, est un signe concret de cet engagement.



Tags : Stellantis





SUV à Paris : pour le lobby de la voiture, surfacturer le stationnement est une fausse solution

08/02/2024

L'économie française sera à la peine en 2024

08/02/2024

« Taxe lapin » : Gabriel Attal promet de s’attaquer aux rendez-vous médicaux non honorés

01/02/2024

Déficit budgétaire de la France : en 2023, la situation est pire que prévu

25/01/2024

Défaillances d’entreprises : le pire quatrième trimestre depuis 30 ans

18/01/2024

Tabac : baisse des ventes encore en 2023

11/01/2024

Bonus réparation : les réparateurs ont augmenté leurs tarifs

04/01/2024

« Réduflation » : vers plus de transparence dans la grande distribution

04/01/2024
Facebook
Twitter