Les chômeurs ne cherchent pas assez de travail selon les Français



Jeudi 7 Décembre 2017
Paolo Garoscio

La mauvaise réputation des chômeurs en tant que « profiteurs » semble se confirmer auprès des Français. C’est ce qu’il ressort du baromètre Odoxa pour BFMTV, Challenges et Aviva qui a été publié par BFMBusiness le 7 décembre 2017. Près des deux tiers des Français estiment en effet que les chômeurs ne font pas assez d’efforts et la majorité est favorable à une réforme de l’assurance-chômage.


cc/pixabay
cc/pixabay
Selon l’étude menée auprès des Français, plus de 70 % des sympathisants du FN, de la droite et de la République en Marche, le parti d’Emmanuel Macron, estiment que si les chômeurs se montraient moins « difficiles » sur les offres d’emploi ils trouveraient du travail. Une opinion qui n’est toutefois pas partagée par la gauche puisque ses sympathisants sont moins de la moitié (44%) à penser la même chose.

L’avis général est donc défavorable aux chômeurs (64 % des Français pensent qu’ils ne font pas assez d’efforts) malgré ce que dit Pôle Emploi : seulement 14 % des chômeurs ne s’acquitteraient pas de leurs obligations en termes de recherche d’emploi.

Cette position concernant les chômeurs explique logiquement l’avis que les Français ont sur une réforme des droits d’indemnisation de Pôle Emploi : la volonté du gouvernement de renforcer les contrôles sur les chômeurs est appréciée. Pour 67 % des interrogés par Odoxa mieux contrôler les chômeurs permettrait un meilleur fonctionnement de Pôle Emploi et pour 65 % cette réforme permettrait des économies.

Et si les Français sont tout de même deux tiers à ne pas vouloir que la durée maximale d’indemnisation de deux ans soit baissée, ils sont 53 % à estimer qu’il faudrait mettre en place la dégressivité de l’allocation chômage.

De même, pour 69 % des interrogés, si le chômeur ne fait pas assez de recherches il faudrait lui supprimer l’allocation chômage. Il en va de même pour celles et ceux qui refusent deux offres d’emploi : 61 % des Français estiment qu’il faudrait alors supprimer l’allocation.




Dans la même rubrique :
< >





Immobilier : une activité dynamique et des hausses des prix qui s'accélèrent en 2019

09/01/2020

Grève : dégrèvement fiscal pour les commerces les plus en difficulté

08/01/2020

Le nombre de particuliers employeurs ne cesse de baisser

02/01/2020

Aéronautique : Airbus loin devant Boeing

02/01/2020

Ruptures conventionnelles : la tendance se stabilise en France

02/01/2020

Deliveroo : la prise de participation d'Amazon inquiète les autorités

30/12/2019

BMW aurait falsifié ses chiffres de ventes

26/12/2019

Revendre les cadeaux de Noël devient une tradition en France

26/12/2019